Skip to content

Le fournisseur de défense allemand Hensoldt a vu ses actions chuter vendredi matin alors que ses débuts sur le marché commençaient à Francfort.

La société, qui faisait autrefois partie d’Airbus mais qui appartenait maintenant à la société américaine de capital-investissement KKR, fabrique des radars et des caméras de haute technologie pour les avions militaires, les chars et les sous-marins.

Après un prix d’émission de 12 euros (13,99 $) par action, l’action a chuté à 10,84 euros peu après son ouverture à Francfort, selon les données de Reuters. Le prix de la société était à l’origine le bas de sa fourchette et l’introduction en bourse (introduction en bourse) valoriserait la société à 2,3 milliards d’euros.

Il emploie environ 5500 personnes et a généré un chiffre d’affaires de 1,11 milliard d’euros en 2019.

Les débuts sur le marché font écho à la fortune du fabricant de caravanes Knwaus Tabbert plus tôt cette semaine, dont le prix était également au bas de sa fourchette et qui a vu les actions glisser alors qu’elles commençaient à se négocier.

Les traders surveillent les données financières près de la trajectoire descendante de la courbe de l’indice DAX à l’intérieur de la Bourse de Francfort, exploitée par Deutsche Boerse AG, à Francfort, en Allemagne, le lundi 2 mars 2020.

Bloomberg | Getty Images