L'Équateur dépasse 30 000 cas confirmés de coronavirus

PHOTO DE DOSSIER: Des médecins de l'équipe d'intervention rapide du ministère de la Santé équatorien pour la maladie à coronavirus (COVID-19) effectuent un examen médical sur une femme de 80 ans qui présente des symptômes de la maladie, à son domicile de Guayaquil, Équateur, le 29 avril. , 2020. REUTERS / Santiago Arcos

QUITO (Reuters) – L'Equateur a dépassé lundi 30 000 cas confirmés de coronavirus, tandis que le gouvernement a lancé un plan pour commencer à assouplir progressivement les mesures de quarantaine qui sont en place depuis la mi-mars.

Le pays d'Amérique du Sud a confirmé 31 881 cas de COVID-19, la maladie causée par le coronavirus, avec 1 569 décès signalés et 1 336 décès supplémentaires probablement dus au virus. Les autorités ont effectué 80 171 tests, qui comprennent à la fois des tests rapides et des tests biologiques moléculaires (amplification en chaîne par polymérase ou PCR).

Le gouvernement a averti que le nombre réel de morts est beaucoup plus élevé que les rapports ne l'indiquent, en particulier dans la plus grande ville de Guayaquil, où des cadavres ont été laissés dans des maisons ou dans des rues pendant des heures.

Le président Lénine Moreno a déclaré la semaine dernière que le nombre de nouveaux cas de coronavirus s'était stabilisé et que le nombre de décès diminuait après que l'épidémie ait submergé les autorités sanitaires de Guayaquil et ravagé l'économie. (L8N2CI93Y)

Après un mois de mise en quarantaine stricte pour endiguer la pandémie, le gouvernement a déclaré qu'il autoriserait désormais certaines entreprises à opérer via des services téléphoniques et Internet pour les livraisons à domicile, tout en prolongeant les heures d'ouverture des taxis.

Le Fonds monétaire international a confirmé samedi avoir approuvé une aide d'urgence de 643 millions de dollars pour l'Équateur, citant les effets dévastateurs du virus sur l'économie en faisant chuter les prix du pétrole et la demande mondiale. (L1N2CK058)

Le pays maintiendra un couvre-feu de 15 heures, gardera ses frontières fermées et interdira les transports publics.

Rapport d'Alexandra Valencia; Écriture de Sarah Kinosian; Montage par Aurora Ellis