Dernières Nouvelles | News 24

L’épreuve olympique de natation de Paris pourrait être annulée en raison d’une eau sale — RT World News

L’étape de natation du triathlon olympique de Paris pourrait être retardée ou annulée si la qualité de l’eau ne s’améliore pas dans la Seine, qui traverse la capitale française, selon les organisateurs de l’événement.

La rivière devrait accueillir plusieurs épreuves olympiques cet été, mais a « alarmant » niveaux de bactéries, selon un avertissement publié lundi par l’ONG internationale Surfrider Foundation Europe. Le groupe a affirmé que sur 14 échantillons prélevés au pont Alexandre III sur une période de six mois, tous sauf un présentaient une mauvaise qualité de l’eau.

Tony Estanguet, canoéiste, triple champion olympique et président du comité d’organisation de Paris 2024, a admis mardi que E. coli était « l’un des plus grands défis » face aux organisateurs, notant que le triathlon pourrait être retardé ou l’étape de natation annulée si la qualité de l’eau se détériore.

« Dans le sport, il y a un risque, il y a toujours un risque » Le Telegraph a cité Estanguet comme disant. Il a souligné qu’il existe « un seul endroit » et pas question de trouver un lieu de secours.

Le principal danger vient des fortes pluies, lorsque l’eau se déverse dans le réseau d’égouts parisien, provoquant un risque de débordement. L’excès de pluie est ensuite déversé dans la rivière et peut entraîner une pollution. L’été dernier, une fuite d’eaux usées a entraîné l’annulation d’une épreuve de natation pré-olympique.





Des mesures effectuées entre septembre 2023 et mars 2024 ont montré que les niveaux de deux bactéries – E. coli et entérocoques – étaient souvent deux et parfois trois fois supérieurs aux quantités maximales autorisées en Europe, selon la Fondation Surfrider.

Les niveaux de pollution sont restés élevés même après que Paris a investi plus d’un milliard d’euros (1,1 milliard de dollars) dans le but de garantir une baignade sécurisée dans la Seine pour la première fois depuis un siècle.

Le plan de 1,4 milliard d’euros pour la rivière prévoyait une rénovation des infrastructures, notamment de nouvelles canalisations et pompes souterraines. Les spécialistes de la qualité de l’eau ont déclaré que les niveaux de concentration de deux bactéries, Enterococcus et E.coli, toutes deux utilisées comme principaux indicateurs de matières fécales dans les eaux douces, étaient suffisamment faibles pour permettre de nager en toute sécurité dans la rivière.

Le mois dernier, le président français Emmanuel Macron s’est engagé à nager dans la Seine dans le but apparent de prouver qu’elle est propre, à l’approche des Jeux Olympiques qui se tiendront dans la capitale française en juillet et août.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source