L’épouse du chanteur-rappeur Honey Singh l’accuse d’avoir « des relations sexuelles occasionnelles avec plusieurs femmes », demande une indemnisation de Rs 10 cr |  Nouvelles des gens

New Delhi: l’épouse du chanteur et acteur pendjabi Yo Yo Honey Singh a déposé une plainte pour violence domestique contre lui et a demandé une indemnisation de 10 crores de roupies en vertu de la loi sur la protection des femmes contre la violence domestique, affirmant qu’elle se sentait comme un « animal de ferme… traité cruellement ».

La magistrate en chef métropolitaine Tania Singh a envoyé un avis à Singh, lui enjoignant de ne pas aliéner ou créer de droits de tiers sur leurs biens communs à Noida ni de disposer des bijoux et autres articles de sa femme, a déclaré son avocat.

Shalini Talwar, la femme de Honey Singh, a déclaré qu’elle avait été soumise à de nombreux incidents de violence physique, verbale, mentale et émotionnelle de la part de son mari et de sa famille.

Talwar, 38 ans, a affirmé que Singh l’avait battue à plusieurs reprises au cours des dernières années et qu’elle vivait constamment dans la peur alors que lui et sa famille l’avaient menacée de blessures physiques.

« En raison du harcèlement mental et de la cruauté qui lui ont été imposés pendant un certain temps, elle a également souffert de symptômes de dépression et a demandé une aide médicale », a-t-elle déclaré dans le plaidoyer déposé par les avocats Sandeep Kapur, Apoorva Pandey et GG Kashyap.

Hirdesh Singh, connu professionnellement sous le nom de Yo Yo Honey Singh, et Talwar se sont mariés le 23 janvier 2011.

Dans le plaidoyer, Talwar a expliqué comment elle avait été agressée physiquement par Singh au cours des 10 dernières années.

Elle a révélé comment Singh et sa famille l’ont brisée mentalement et émotionnellement à tel point qu’elle a presque commencé à s’identifier comme un « animal de ferme, gardé d’ici à là tout en étant traité avec cruauté ».

Talwar a également porté des accusations de tricherie contre son mari, affirmant qu’il avait fréquemment des relations sexuelles occasionnelles avec plusieurs femmes, ne portait pas son alliance et la battait sans pitié pour avoir publié leurs photos de mariage en ligne.

En plus de cela, elle a également affirmé qu’une fois que son beau-père était entré dans sa chambre en état d’ébriété alors qu’elle changeait de vêtements et qu’il a passé ses mains sur sa poitrine.

L’épouse de Singh a en outre déclaré qu’il existe des preuves montrant divers actes de violence domestique perpétrés contre elle, demandant au tribunal de rendre des ordonnances à son encontre en vertu de la loi de 2005 sur la protection des femmes contre la violence domestique.

Talwar a demandé au tribunal de lui demander de lui verser 10 crores de roupies à titre d’indemnité provisoire pour avoir commis des violences domestiques contre elle.

En outre, elle a prié le tribunal d’ordonner à la chanteuse de payer un loyer de 5 lakh Rs chaque mois pour un logement entièrement meublé à Delhi afin de lui permettre de vivre seule et de ne pas rester dépendante de sa mère veuve.

En plus de cela, elle a également cherché à empêcher la chanteuse de vendre ou de créer un intérêt de tiers dans leur foyer commun et de vendre ses articles de dot.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments