L’enquête sur l’explosion de Beyrouth suspendue pour la DEUXIÈME fois après la révocation officielle d’un juge

Lundi, Tarek Bitar a été contraint de suspendre l’enquête après que l’ancien ministre de l’Intérieur Nohad Machnouk, l’un des nombreux responsables sous enquête, ait déposé une plainte contre lui la semaine dernière.

Le tribunal décidera si Bitar poursuivra son enquête sur l’explosion du port qui a tué plus de 200 personnes, blessé environ 7 500 personnes et causé une dévastation généralisée dans la capitale le 4 août 2020. Il a été révélé plus tard que l’explosion avait explosé dans un entrepôt de stockage. 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, une substance hautement explosive, restée là pendant environ six ans avant la catastrophe.

Si le pouvoir judiciaire révoque le juge suprême, Bitar deviendra le deuxième enquêteur à être révoqué depuis le lancement de l’enquête. Son prédécesseur, Fadi Sawan, a été démis de ses fonctions en février après que d’anciens ministres accusés de négligence se soient plaints qu’il agissait en dehors de sa juridiction.

Le mois dernier, Bitar a délivré une assignation à comparaître à l’ancien Premier ministre par intérim, Hassan Diab, après qu’il ne s’est pas présenté à son enquête. Cependant, le secrétaire général du parlement libanais a déclaré au juge que son ordonnance était un usage excessif du pouvoir.

L’explosion a également provoqué une instabilité politique importante au Liban, Diab ayant démissionné de son poste de Premier ministre au milieu des manifestations majeures dans les jours qui ont suivi l’explosion. Le Liban vient tout juste d’annoncer un nouveau gouvernement, dirigé par le Premier ministre Najib Mikati, qui a mis fin à 13 mois d’impasse politique.

Le jour de l’anniversaire de l’explosion, des masses ont défilé dans Beyrouth pour commémorer la tragédie. Pendant ce temps, des centaines de manifestants sont descendus dans les rues et ont brûlé des barricades à l’extérieur du parlement libanais pour manifester contre l’injustice selon laquelle aucun haut responsable politique n’a encore été tenu responsable de la catastrophe.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments