L’économie chinoise n’a pas rebondi au deuxième trimestre, selon une enquête

Les exportations chinoises ont bondi de 16,9 % en mai par rapport à il y a un an, deux fois plus vite que prévu par les analystes. Sur la photo, le 15 juin 2022, des travailleurs de la province du Jiangsu fabriquent des oursons en peluche destinés à l’exportation.

Si Wei | Groupe Visuel Chine | Getty Images

BEIJING – Les entreprises chinoises allant des services à la fabrication ont signalé un ralentissement au deuxième trimestre par rapport au premier, reflétant l’impact prolongé des contrôles de Covid.

C’est selon le China Beige Book, basé aux États-Unis, qui prétend avoir mené plus de 4 300 entretiens en Chine fin avril et le mois terminé le 15 juin.

“Alors que la plupart des verrouillages de haut niveau ont été assoupli en mai, les données de juin ne montrent pas le rebond de la centrale le plus attendu”, selon un rapport publié mardi. L’analyse a révélé peu de signes indiquant que les mesures de relance du gouvernement avaient encore beaucoup d’effet.

Shanghai, la plus grande ville de Chine en termes de produit intérieur brut, a été fermée en avril et mai. Pékin et d’autres parties du pays ont également imposé un certain niveau de contrôles Covid pour contenir la pire épidémie de virus en Chine continentale depuis le choc initial de la pandémie au début de 2020.

Fin mai, le Premier ministre chinois Li Keqiang a tenu une visioconférence d’une ampleur sans précédent au cours de laquelle il a appelé les responsables à “travailler dur” – pour la croissance au deuxième trimestre et une baisse du chômage.

Les entreprises de transport et de construction ne vous disent pas qu’elles obtiennent de nouveaux produits. Ils vous disent qu’ils ont ralenti les investissements, leurs nouveaux projets ont en fait ralenti.

Shehzad H. Qazi

Directeur général, China Beige Book

Entre le premier et le deuxième trimestre, les embauches ont diminué dans tous les secteurs manufacturiers, à l’exception de la transformation des aliments et des boissons, selon le rapport China Beige Book.

La situation de l’emploi ne commencera probablement pas à s’améliorer tant que la Chine ne stimulera pas davantage son économie à l’automne, a déclaré mercredi Shehzad H. Qazi, directeur général de China Beige Book, sur l’émission “Squawk Box Asia” de CNBC.

Jusqu’à présent, il y a eu peu de signes de relance, en particulier dans les infrastructures, a déclaré Qazi, basé à New York.

“Les entreprises de transport et de construction ne vous disent pas qu’elles obtiennent de nouveaux produits”, a-t-il déclaré. “Ils vous disent qu’ils ont ralenti les investissements, leurs nouveaux projets ont en fait ralenti.”

Les stocks augmentent, les commandes chutent

Les invendus se sont accumulés, sauf dans les automobiles. Les commandes pour la consommation intérieure et les exportations outre-mer ont pour la plupart chuté au deuxième trimestre par rapport au premier. Les commandes de textiles et de produits chimiques ont été parmi les plus durement touchées.

L’informatique et l’électronique grand public, qui ont vu les commandes augmenter pendant cette période, sont les seules à se démarquer au niveau national. Les commandes à l’exportation ont augmenté dans trois des sept catégories de fabrication : l’électronique, l’automobile et la transformation des aliments et des boissons.

“La faiblesse des commandes intérieures et l’augmentation des stocks indiquent que l’amélioration présumée au second semestre sera désagréablement modeste”, indique le rapport.

Les auteurs ont noté que le secteur des services a connu le plus grand renversement. Après une accélération de la croissance au premier trimestre, les activités de services ont vu leurs revenus, leurs volumes de ventes, leurs investissements et leurs bénéfices chuter au deuxième trimestre.

Dans toute la Chine, seuls le secteur immobilier et le centre de fabrication du Guangdong ont connu une amélioration d’une année sur l’autre, selon le China Beige Book.

Les chiffres officiels du produit intérieur brut du deuxième trimestre doivent être publiés le 15 juillet. Le PIB a augmenté de 4,8 % au premier trimestre par rapport à il y a un an.

En savoir plus sur la Chine de CNBC Pro