Le Venezuela, la Bolivie, la Colombie, le Pérou, le Chili ont au moins un cas

La moitié des équipes jouant la Copa America ont signalé des cas de coronavirus avec le Venezuela, la Bolivie, la Colombie, le Pérou et le Chili confirmant au moins un test positif jeudi.

La CONMEBOL a déclaré que les cas de personnes atteintes de COVID-19 à la Copa America au Brésil étaient passés à 65, une augmentation par rapport au nombre d’infections connues de 53 mercredi.

– Vickery : l’ouverture de la Copa America met en lumière les fragilités de l’Argentine

19 personnes font partie des 10 équipes du tournoi, et 46 sont des membres du personnel et des officiels, selon la CONMEBOL. Il y a eu 5 458 tests jusqu’à présent.

Le Brésil est intervenu tardivement en tant qu’hôte d’urgence bien que le pays ait le deuxième plus grand nombre de décès enregistrés dus au coronavirus au monde, plus de 493 000.

Jeudi également, l’Association bolivienne de football a déclaré que deux joueurs avaient été testés positifs, le défenseur Oscar Ribera et l’attaquant Jaume Cuellar. L’attaquant bolivien Marcelo Martins, qui a utilisé son compte Instagram pour critiquer la CONMEBOL pour les cas de COVID-19, a fait marche arrière dans un communiqué.

« Malheureusement, mon inquiétude pour ma situation de contracter COVID-19, qui m’a empêché de jouer avec mon équipe nationale bien-aimée lors de leur premier match en Copa America … a été mal interprétée par ceux qui gèrent mes communications publiques », a écrit Martins.

L’équipe chilienne a également déclaré qu’un de ses membres avait reçu un diagnostic de virus, était sans symptômes et isolé, mais n’a pas fourni plus de détails.

Lundi, l’un des entraîneurs de fitness de l’équipe du Pérou a été testé positif au COVID-19 à Lima, mais il n’était pas clair s’il était compté par le ministère brésilien de la Santé comme l’un des cas confirmés liés au tournoi.

Au cours du week-end, la Colombie a déclaré que l’assistant technique Pablo Roman et le physiothérapeute Carlos Entrena avaient également été testés positifs pour le virus. Le Venezuela a été contraint de convoquer 15 nouveaux joueurs pour l’équipe dans un court délai après que huit ont été testés positifs à leur arrivée au Brésil la semaine dernière. Trois autres membres du personnel d’entraîneurs du Venezuela ont également été testés positifs.

L’Associated Press a contribué à ce rapport.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments