Skip to content

Infirmière et ex-marine des États-Unis qui a tranché la gorge de son patron et l'a poignardée à mort après qu'elle lui ait tiré la mort tout en purgeant une peine d'emprisonnement à perpétuité derrière les barreaux

  • Walter Ciaran Marsh a été retrouvé mort dans sa cellule au centre correctionnel de Lithgow
  • L'infirmière gestionnaire brutalement assassinée de 59 ans, Michelle Beets, en 2010
  • L'ancien US Marine a tué son patron après qu'elle ait refusé de renouveler son contrat

Une infirmière mécontente qui a été condamnée à la prison à vie pour le meurtre brutal de son patron est décédée en prison à l'âge de 59 ans.

Vendredi – 10 ans, Walter Ciaran Marsh a été retrouvé mort dans sa cellule au centre correctionnel de Lithgow, après avoir tué l'infirmière gestionnaire Michelle Beets, 57 ans.

NSW Corrective Services a confirmé que le corps de Marsh a été découvert par des agents vers 8 h 20, mais aucune cause de décès n'a été indiquée.

L'avocat Ben Archbold, qui a représenté Marsh lors de son procès pour meurtre, a déclaré à Daily Mail Australia qu'il n'était pas au courant de la maladie de son ancien client.

La Direction des enquêtes du Service correctionnel de la Nouvelle-Galles du Sud et la police de la Nouvelle-Galles du Sud enquêtent sur le décès, qui fera l'objet d'une enquête coroniale.

Le tueur de Michelle Beets, Walter Marsh, meurt en prison à l'âge de 59 ans

Le tueur de Michelle Beets, Walter Marsh, meurt en prison à l'âge de 59 ans

Walter Ciaran Marsh (à gauche) purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité pour avoir tué l'infirmière gestionnaire Michelle Beets (à droite) en 2010. Il a été retrouvé mort dans sa cellule au centre correctionnel de Lithgow vendredi.

Marsh, un ancien marine américain, purgeait une peine d'emprisonnement à perpétuité pour meurtre Betteraves après qu'elle n'a pas renouvelé son contrat à l'hôpital Royal North Shore en 2010.

Il pensait que Mme Beets lui avait donné plusieurs mauvaises références qui l'empêchaient d'obtenir un autre emploi dont il avait besoin pour rester en Australie avec un visa 457.

En avril 2010, il s'est introduit dans la maison Chatswood de Mme Beets, lui a coupé la gorge et l'a poignardée huit fois à la poitrine après son retour du travail, la laissant mourir sur la véranda.

Le juge Derek Price, dans sa condamnation, a décrit le meurtre de Beets comme «un acte de barbarie» et a noté qu'il n'avait «ni exprimé de remords ni manifesté de contrition pour l'infraction».

Le meurtre est survenu après des semaines de planification où il a enfermé sa maison pour en savoir la disposition et la sécurité et l'a appelée à partir de téléphones publics pour savoir quand elle rentrait habituellement à la maison.

Il a également pratiqué, sur sa femme et son beau-frère, les techniques de coupe de gorge utilisées par les marins pour tuer les gardes en silence.

Mais le 27 avril 2010, Mme Beets a changé sa routine en reculant dans son entrée au lieu de s'arrêter tout droit, le forçant à affronter son front.

Ses cris ont alerté les voisins et un couple promenant leur chien à proximité, qui ont défié Marsh avant de s'enfuir et ils ont couru à l'aide de Mme Beets.

Après le meurtre, Marsh a déclaré à sa femme Samantha, dont le témoignage était essentiel à sa condamnation: «C'est fait, la garce est partie. Plus de mauvaises références.

Marsh a également prévu de tuer son ex-femme Tammy pour éviter de payer une facture de pension alimentaire pour enfants de 50000 $, et s'est même envolé pour les États-Unis pour le faire, mais a échoué.

Le tueur de Michelle Beets, Walter Marsh, meurt en prison à l'âge de 59 ans

Marsh (photo en 2012) s'est glissée dans la maison Chatswood de Mme Beets et lui a coupé la gorge et l'a poignardée huit fois dans la poitrine après son retour du travail

Publicité