Le tribunal devrait rendre son verdict sur la demande de libération sous caution aujourd’hui

Le tribunal spécial des stupéfiants et des substances psychotropes (NDPS) prononcera le verdict dans le plaidoyer de libération sous caution d’Aryan Khan, qui est actuellement détenu à la prison d’Arthur Road à la suite de son implication présumée dans des drogues illégales, aujourd’hui (20 octobre).

Outre Aryan Khan, la demande de libération sous caution des autres accusés Nupur Satija et Munmun Dhamecha sera également entendue aujourd’hui. L’affaire sera présentée devant le juge de session supplémentaire VV Patil du tribunal spécial du NDPS. L’affaire sera entendue dans la salle d’audience numéro 44, tribunal civil et des sessions de la ville de Mumbai.

Aryan Khan est actuellement détenu à la prison d’Arthur Road à Mumbai.

Pendant ce temps, le ministre du Parti du congrès nationaliste (NCP), Nawab Malik, a demandé lundi 18 octobre au Bureau de contrôle des stupéfiants (NCB) de prouver les affirmations de certains responsables anonymes selon lesquelles Aryan Khan avait exprimé des « remords » pour son comportement alors qu’il se trouvait sur Arthur Road. Prison centrale.

Selon certains rapports non confirmés dans certaines sections des médias, Aryan Khan aurait récemment subi une «séance de conseil» en prison avec les équipes du NCB. Les rapports invérifiables, attribués à des sources non identifiées du BCN, ont affirmé qu’Aryan Khan était prétendument « plein de culpabilité et de remords » pour ses actions récentes ayant conduit à son arrestation et à sa garde à vue au cours des 17 derniers jours.

Aryan Khan, le fils de la mégastar Shah Rukh Khan, aurait également promis aux détectives de la BCN qu’il se « comporterait » à l’avenir, participerait à de bonnes activités publiques et tournerait une nouvelle page qui rendrait même la BCN « fier de lui ». ‘.

Détruisant ces rapports, le porte-parole national du NCP, Malik, a déclaré que l’agence centrale des stupéfiants, qui s’appuie sur des « preuves électroniques », devrait rendre publique la vidéo dans laquelle Aryan Khan aurait fait de telles déclarations au NCB. « Quand a-t-il dit cela ? L’équipe du NCB s’est-elle rendue à la prison d’Arthur Road ? Ils doivent produire la preuve vidéo de cela », a osé le NCB. Il a déclaré que le BCN était désormais sous le feu de partout, y compris des meilleurs experts juridiques du pays, qui ont déclaré qu’il se livrait à de tels cas frauduleux pour obtenir une publicité bon marché. « Il est grand temps que le BCN arrête de semer de telles histoires fausses. Laissons la vérité émerger et elle effacera tous les mensonges qui ont été rassemblés jusqu’à présent », a déclaré Malik.

Le ministre a en outre affirmé qu’il était « maintenant confirmé qu’Aryan Khan » serait libéré sous caution le 20 octobre et que la BCN tentait de « planter des nouvelles positives » en sa faveur, mais la vraie vérité éclatera bientôt.

Aryan Khan, ainsi que sept autres personnes, ont été arrêtés après que le BCN a perquisitionné une prétendue soirée rave à bord d’un bateau de croisière le 2 octobre. L’agence a arrêté une dizaine d’autres personnes en lien avec l’affaire.

(Avec la contribution des agences)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *