Skip to content

PARIS (Reuters) – Il est trop tôt pour décider si le Tour de France peut aller de l'avant au milieu de la pandémie de coronavirus, mais s'il le fait, il pourrait être privé de spectateurs en bordure de route afin de minimiser le risque d'infection, a déclaré le ministre français des Sports.

Le Tour de France pourrait se poursuivre sans spectateurs au bord de la route – Ministre des Sports

PHOTO DE DOSSIER: Cyclisme – Tour de France – L'étape 21 de 128 km de Rambouillet à Paris Champs-Elysées – 28 juillet 2019 – Le coureur de l'équipe INEOS Egan Bernal de Colombie, portant le maillot jaune de leader, en action dans le peloton. / Photo prise le 10 juillet 2018 / REUTERS / Gonzalo Fuentes

Après le report du Championnat de football Euro 2020 et des Jeux Olympiques de Tokyo, le Tour de France – qui se déroule en juin et juillet – est l'un des derniers grands événements sportifs mondiaux qui n'a pas encore été annulé ou reporté.

«Le Tour est un monument sportif. Il est trop tôt pour se décider. Il y a un temps pour tout. Pour l'instant, nous avons une bataille plus urgente à mener. Concentrons-nous sur cette montagne devant nous et réfléchissons à la suite », a écrit la ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, sur Twitter.

Depuis la création du Tour en 1903, seules les deux guerres mondiales de 1914-1918 et 1939-1945 ont contraint les organisateurs à annuler la course.

Une porte-parole du ministère des Sports a déclaré à Reuters jeudi que le ministère suivait l'évolution de la pandémie.

"Il n'y a pas de précipitation pour décider aujourd'hui", a-t-elle déclaré, 92 jours avant le départ prévu du Tour le 27 juin dans la ville méditerranéenne de Nice. Il devrait s'achever à Paris le 19 juillet.

Dans une interview accordée à la radio France Bleu mercredi soir, Maracineanu a déclaré qu'une option serait d'organiser une tournée sans spectateurs en bordure de route.

«Le modèle économique du Tour ne repose pas sur la vente de billets mais sur les droits TV. Pendant cette période de confinement, tout le monde est conscient des risques et responsable », a déclaré le ministre.

«Les gens comprennent les avantages de rester à la maison et de regarder un événement à la télévision plutôt qu'en direct. Il ne serait pas trop préjudiciable de suivre le Tour à la télévision. »

Le Tour attire chaque année plus de 10 millions de spectateurs sur les routes de France et est diffusé dans le monde entier.

Cependant, Marc Madiot, président de la ligue française de cyclisme et directeur de l'équipe cycliste Groupama-FDJ, a déclaré qu'il serait difficile de contrôler un Tour sans spectateurs.

"Comment empêcheriez-vous le public d'assister?" il a dit.

Les 67 millions d'habitants de la France ont largement respecté les conditions d'un verrouillage sans précédent en temps de paix, mais peu de sports attisent plus les passions des sportifs français que le cyclisme.

De plus, les coureurs parcourent souvent de grandes parties d'une étape en groupes serrés et les membres de l'équipe vivent à proximité les uns des autres pendant près d'un mois dans des hôtels et voyagent ensemble dans des bus et des avions qui les font passer d'une étape à l'autre.

Les équipes cherchent déjà à garder leurs coureurs en forme après la suspension de la saison cycliste la semaine dernière. Toutes les courses jusqu'à fin avril ont été annulées.

"Tant que nous ne sommes pas autorisés à sortir sur la route, il est difficile de penser à se mettre en forme pour l'événement", a déclaré à France Bleu Romain Bardet, pilote AG2R-La Mondiale.

Reportage par Geert De Clercq; Montage par Alison Williams, Hugh Lawson et Toby Davis

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.