Le taux de vaccination des employés de Delta Air Lines passe à 90 % à l’approche du mandat fédéral

Les agents de porte aident les voyageurs à un comptoir de dépôt de bagages de Delta Air Lines Inc. à l’aéroport international de San Diego (SAN) à San Diego, Californie, États-Unis, le lundi 27 avril 2020.

Bing Guan | Bloomberg | Getty Images

Delta Air Lines a déclaré mercredi que 90% de ses effectifs d’environ 80 000 personnes avaient été vaccinés contre Covid-19, des semaines avant que la société n’impose une surtaxe d’assurance mensuelle de 200 $ au personnel qui n’a pas reçu de vaccin.

Le PDG de la compagnie aérienne basée à Atlanta, Ed Bastian, a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’environ 85% de son personnel était vacciné.

Mercredi, Bastian a déclaré qu’il s’attendait à ce que ce taux atteigne environ 95% d’ici début novembre.

Le dernier décompte, divulgué dans sa publication des résultats trimestriels, intervient alors que les compagnies aériennes sont aux prises avec les règles de l’administration Biden selon lesquelles les employés des sous-traitants fédéraux doivent être vaccinés contre Covid, à moins qu’ils ne puissent démontrer une raison religieuse ou médicale valable pour être exemptés.

American Airlines, Southwest Airlines, JetBlue Airways et Alaska Airlines, qui, comme Delta, sont des sous-traitants fédéraux parce qu’ils transportent des employés du gouvernement et fournissent d’autres services, ont déclaré ces dernières semaines au personnel qu’ils se conformeraient au mandat et que les employés devaient être vaccinés pour continuer à travailler. là-bas, à moins qu’ils ne bénéficient d’une exemption. Cela signifie que le personnel doit être complètement vacciné d’ici le 8 décembre.

Delta n’a pas fait une telle annonce au personnel.

Le plan de Delta « fonctionne et je suis fier que les gens se mobilisent et prennent la bonne décision », a déclaré Bastian dans une interview avec Squawk Box de CNBC mercredi. « Nous ne l’avons pas fait avec un mandat. Nous l’avons fait en travaillant en collaboration avec nos gens, en faisant confiance à nos gens pour prendre les bonnes décisions pour eux-mêmes, en respectant leurs décisions, mais en évitant en même temps la division de ce que le mandat pose à la société. »

Les syndicats de pilotes de Southwest et American, qui disent chacun ne pas être anti-vaccin, ont combattu le mandat. L’Allied Pilots Association, le syndicat des pilotes américains, a écrit à la Maison Blanche et aux législateurs le mois dernier pour demander des exemptions pour les pilotes, tandis que le syndicat des pilotes du Sud-Ouest a demandé la semaine dernière à un tribunal du Texas de bloquer sa mise en œuvre.

United Airlines a émis son propre mandat d’entreprise en août, menaçant de licencier les personnes qui n’étaient pas vaccinées avant le 27 septembre. Plus de 96% de ses employés américains sont désormais vaccinés, a-t-il déclaré.

Mardi, les transporteurs américains et sud-ouest basés au Texas ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que le mandat fédéral sur les vaccins remplace une ordonnance du gouverneur du Texas, Greg Abbott, interdisant aux entreprises et autres d’exiger le vaccin pour les employés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *