Skip to content

Le taux de suicide au Japon diminue d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus alors que les travailleurs passent moins de temps avec les patrons d'intimidation

  • Le taux de suicide au Japon a chuté d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus
  • 1455 personnes se sont suicidées le mois dernier, contre 1814 en avril 2019
  • Le ministère de la Santé estime que le travail à domicile et les déplacements domicile-travail sont moins importants
  • Voici comment aider les personnes touchées par Covid-19

Le taux de suicide au Japon a chuté d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus, les travailleurs passant moins de temps avec les patrons d'intimidation.

Selon le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales du pays, le nombre de suicides en avril a diminué de près de 20% par rapport au même mois en 2019.

1814 personnes ont perdu la vie en avril 2019, contre une baisse de 19,8% à 1455 personnes en avril 2020.

Le taux de suicide au Japon diminue d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus

La conférence de presse du Premier ministre Shinzo Abe est diffusée sur grand écran dans le quartier de Shinjuku à Tokyo jeudi. Le taux de suicide au Japon a chuté d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus

Il s'agit du taux de suicide le plus bas du pays depuis au moins les cinq dernières années.

Le ministère estime que ne pas aller au bureau, moins de déplacements et plus de temps avec la famille sont tous des moyens indirects dont la pandémie Covid-19 a un impact positif sur le bien-être des gens.

Les mesures de verrouillage signifient que beaucoup travaillent à domicile et ont moins de contacts avec des figures d'autorité telles que les patrons d'intimidation, les collègues ou les camarades de classe dans le cas des enfants.

Cela a un impact positif sur la santé mentale des gens, a constaté le ministère, malgré le stress de vivre une pandémie mondiale.

Le suicide est considéré comme un problème social majeur au Japon.

Le taux de suicide au Japon diminue d'un cinquième pendant la pandémie de coronavirus

Le Premier ministre japonais a levé aujourd'hui l'état d'urgence imposé en raison du coronavirus pour la majorité du pays, mais l'a maintenu en place pour les principales villes de Tokyo et Osaka

Malgré une baisse du nombre total de suicides ces dernières années, le Japon compte un nombre croissant de jeunes qui se suicident.

En 2019, 659 Japonais âgés de 20 ans ou moins se sont suicidés, soit une augmentation de 60 par rapport à l'année précédente.

Le Japon a connu environ 16 000 infections et 687 décès dus à l'épidémie de coronavirus, beaucoup moins que de nombreux pays industrialisés.

Le nombre de cas graves nécessitant une ventilation était de 259, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.

Le Premier ministre Shinzo Abe a annoncé jeudi la fin de l'état d'urgence pour la plupart des régions du pays.

Des mesures de verrouillage restent en place dans les zones à haut risque comme Tokyo, Osaka, Kyoto et Hokkaido.

Publicité