Actualité santé | News 24

Le syndrome de Guillain-Barré « plus fréquent que prévu » avec le vaccin Rsv chez les personnes âgées, réitère le CDC

FICHIER – Cette image au microscope électronique fournie par les National Institutes of Health montre des virions du virus respiratoire syncytial humain (VRS), colorisés en bleu, et des anticorps anti-RSV F protéine/or, colorisés en jaune, excrétés à la surface des cellules pulmonaires humaines. Dans un rapport publié jeudi 30 mai 2024, les Centers for Disease Control and Prevention ont déclaré qu’ils continuaient d’enquêter sur un lien entre deux nouveaux vaccins contre le RSV et des cas de troubles rares du système nerveux chez les personnes âgées américaines. (Institut national des allergies et des maladies infectieuses, NIH via AP, dossier)

NEW YORK (AP) — Les rapports faisant état d’un trouble rare du système nerveux étaient « plus fréquents que prévu » chez les adultes américains âgés qui ont reçu les nouveaux vaccins contre le VRS, selon un rapport des Centers for Disease Control and Prevention publié jeudi et similaire à ce que l’organisation a déclaré. plus tôt cette année.




Rejoignez notre groupe WhatsApp


Abonnez-vous à notre e-mail de synthèse quotidienne

Les responsables gouvernementaux affirment toujours que les avantages des injections sont toujours supérieurs aux risques.

Le CDC et la Food and Drug Administration des États-Unis déclarent qu’ils évaluent les risques, mais ne prévoient pas de modifier leur recommandation pour les injections de RSV, à savoir que les patients de 60 ans et plus devraient en parler à leur médecin et ensuite décider de se faire vacciner.

Plus de 10 millions de personnes âgées ont reçu des injections à dose unique de Pfizer ou de GSK depuis début août pour se protéger contre le virus respiratoire syncytial, qui est une cause fréquente de symptômes semblables à ceux du rhume et peut être dangereux pour les nourrissons et les personnes âgées.

Les responsables de la santé ont estimé qu’il y avait environ deux cas de syndrome de Guillain-Barré sur un million de personnes ayant reçu le vaccin contre le VRS dans les trois semaines suivant l’injection.

Le nouveau rapport du CDC s’est concentré sur 28 cas de syndrome chez des personnes vaccinées, et tous sauf un ont développé des symptômes dans les 21 jours. Cela se traduit par 1,5 cas par million de personnes ayant reçu le vaccin GSK RSV et cinq cas par million chez les personnes ayant reçu le vaccin Pfizer.

Les responsables du CDC ont présenté des conclusions similaires sur les injections de RSV et le syndrome de Guillain-Barré lors d’une réunion publique en février.

On estime que 3 000 à 6 000 personnes développent le syndrome de Guillain-Barré chaque année aux États-Unis – soit après avoir été infectées par un virus, soit suite à une vaccination – et ce syndrome est plus fréquent chez les personnes âgées, selon le CDC. La plupart des gens se rétablissent complètement, mais certains subissent des lésions nerveuses permanentes.

Suivez VINnews pour les dernières nouvelles





Source link