Le spin-off du smartphone Huawei lance son premier téléphone à l’étranger

Le Honor 50 a une configuration à quatre caméras à l’arrière du téléphone et le prix de vente au détail commence à 529 euros (614 $).

Honneur

GUANGZHOU, Chine — Honor, la marque de smartphones créée par Huawei l’année dernière, a lancé son premier smartphone à l’étranger depuis qu’elle est devenue une société indépendante, avec accès aux logiciels Google et aux puces Qualcomm.

Le Honor 50 à 529 euros (614 $) sera lancé sur 40 marchés à travers le monde et marque un grand pas pour l’ancienne marque Huawei alors qu’elle cherche à récupérer des parts de marché dans le monde.

Honor était la marque de smartphone économique de Huawei. Il a été vendu en décembre à un consortium d’acheteurs, dont des fonds soutenus par le gouvernement de sa ville d’origine, Shenzhen.

Huawei a été frappé par des sanctions américaines en 2019 et 2020 qui lui ont coupé l’accès à des technologies clés, notamment le système d’exploitation Android de Google et les applications associées, ainsi que des puces critiques. Cela a paralysé l’activité des smartphones de Huawei.

Pour sauver sa marque Honor, Huawei l’a vendue. Honor n’est actuellement pas soumis aux sanctions américaines et son dernier appareil fonctionne sous Android avec les applications Google et fonctionne sur la puce Snapdragon 778G de Qualcomm. Le Honor 50 dispose également d’une configuration à 4 caméras à l’arrière et d’un écran de 6,57 pouces.

Alors que Honor était considérée comme une marque économique sous Huawei, la société cherche à s’implanter davantage dans le segment haut de gamme du marché. Le Honor 50 a été lancé en Chine plus tôt cette année.

Depuis le spin-off, Honor a regagné des parts de marché en Chine. En août, la part de marché de Honor s’élevait à 15 % en Chine, ce qui en fait le troisième acteur de smartphones du pays – la première fois qu’il occupe cette position en un an, selon Counterpoint Research.

Globalement, sa part de marché a atteint 3,7% en août, contre 1,5% en février, mais cela est principalement dû au gain en Chine.

Sur les marchés internationaux, Honor affrontera d’autres rivaux chinois, dont Xiaomi, qui a réussi à prendre une partie de la part de marché perdue par Huawei.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *