Les investisseurs, qui surveillaient de près les rapports sur les bénéfices des entreprises à la recherche de signes de vents contraires économiques, ont semblé se concentrer sur les résultats meilleurs que prévu d’Apple.