Skip to content

Le service de police demande à ses collègues de revoir son traitement de l'affaire de viol collectif de 42 ans après que la victime a fait appel aux joueurs de rugby qui ont vu l'attaque

UNE Le service de police a demandé à une autre force de revoir son traitement d'une affaire de viol collectif de 42 ans alors que la victime fait appel aux joueurs de rugby qui ont vu l'attaque.

Les forces de police de Devon et de Cornwall, qui ont lancé mardi un appel public pour les témoins du viol collectif d'une jeune fille de 17 ans en 1978, ont déclaré avoir demandé à une autre force d'examiner leur traitement de l'affaire en 1993.

La femme, connue uniquement sous le nom de Jane, a initialement signalé l'incident aux forces de police de Devon et de Cornwall en 1993, mais aucun suspect n'a été trouvé.

Le traitement de l’affaire par la force à ce moment est actuellement examiné par les forces de police d’Avon et de Somerset et une enquête est en cours.

Jane a de nouveau signalé l'incident aux forces du Devon et de Cornwall et une nouvelle enquête a été lancée en 2015.

Elle lance maintenant un appel à la comparution de deux témoins clés. La victime n'avait que 17 ans lorsqu'elle a été soumise à plusieurs viols par un “ sept ou huit hommes '' qui étaient tous décrits comme blancs et rasés de près, et auraient été dans la vingtaine.

La femme a déclaré qu'elle n'avait jamais abandonné l'espoir d'obtenir justice pour l'attaque de 1978 où elle avait été emmenée dans un hôtel à Plymouth, Devon, avant d'être maîtrisée par ses agresseurs.