Le sénateur Ed Markey prévient que le Congrès prendra des mesures contre Facebook

Le sénateur Ed Markey (D-MA) a averti directement Mark Zuckerberg que le Congrès allait prendre des mesures contre Facebook.

Vidéo:


Le sénateur Markey a déclaré lors du témoignage du dénonciateur de Facebook : «Voici mon message pour Marc Zuckerberg, votre temps de envahir notre vie privée, promouvoir contenu toxique et s’en prenant à enfants et adolescents est terminé. Le Congrès prendra des mesures. Vous pouvez travailler avec nous ou non travaille avec nous. Nous ne permettrons pas à votre entreprise de nuire plus longtemps à nos enfants et à notre démocratie.

Facebook est vraiment en difficulté parce que les républicains et les démocrates conviennent que des mesures doivent être prises.

Facebook n’avait aucun défenseur au sein du comité lors de cette audience. Un Sénat dont les républicains se sont assurés qu’il ne peut s’entendre sur le paiement de ses factures semble être d’accord sur les mesures à prendre contre Facebook. La grande mesure législative qui pourrait porter un coup aux monopoles des médias sociaux/moteurs de recherche est la réforme de la confidentialité des données.

Facebook gagne son argent grâce aux ventes de publicités générées par l’utilisation des données privées des utilisateurs. Facebook vend également des données privées à d’autres. L’interdiction de cette pratique paralyserait le modèle économique de Facebook et porterait un coup contre la monopolisation par Google du marché de la publicité numérique.

(PoliticusUSA ne collecte aucune donnée sur ses lecteurs)

Facebook a ciblé et fait du mal aux enfants et aux jeunes dans un but lucratif. Facebook endommage sciemment la démocratie à des fins lucratives, et tant que le Congrès ne les fera pas changer, rien ne sera fait.

Les démocrates et les républicains au Congrès ne sont pas d’accord sur grand-chose, mais ils conviennent qu’il faut faire quelque chose.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.