Le Royaume-Uni pourrait faire face à un «défi» sur l’approvisionnement en cadeaux ce Noël, admet Downing Street

La Grande-Bretagne pourrait être confrontée à des « défis » concernant la disponibilité des cadeaux ce Noël en raison de la perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales, a admis Downing Street.

Mais le ministre Steve Barclay a assuré ce matin au Cabinet que les inquiétudes concernant l’approvisionnement en aliments de fête comme les dindes avaient désormais été « atténuées » par une action sur les visas temporaires.

S’exprimant lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet à Downing Street, le chancelier du duché de Lancaster a fait référence aux assurances du British Poultry Council selon lesquelles il y aurait « certainement » assez de dindes pour Noël.

Après des mois de pression, le gouvernement a assoupli les règles d’immigration en septembre, mettant 5 500 visas à la disposition des travailleurs étrangers à titre temporaire pour aider l’industrie de la transformation de la viande à se préparer pour la saison des vacances.

Dans une présentation au Cabinet sur le défi de faire face à la pandémie mondiale de Covid en cours et à ses effets sur les chaînes d’approvisionnement, en plus de gérer les pressions hivernales régulières, M. Noël », a déclaré un porte-parole du n°10.

Lorsqu’on lui a demandé si cela signifiait que les Noëls des familles britanniques ne seraient pas perturbés par des problèmes de chaîne d’approvisionnement, le porte-parole a répondu : « Oui, certainement sur ce point spécifique en ce qui concerne l’approvisionnement alimentaire, c’est l’avis que nous avons. Les mesures que nous avons prises concernant des choses comme les visas temporaires ont aidé à atténuer certaines des pressions que nous avons subies.

« Nous savons que ce sera un défi pour un certain nombre de secteurs différents et nous travaillons en étroite collaboration avec eux. »

On a demandé au porte-parole si les secteurs touchés comprenaient l’approvisionnement en cadeaux de Noël. Il a répondu : « Nous restons convaincus que nous prenons les bonnes mesures pour faire face aux défis d’approvisionnement que nous constatons à l’échelle mondiale.

« Cela ne veut pas dire que les secteurs individuels ne seront pas confrontés à certains problèmes, comme on le verra dans d’autres pays. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *