Le Royaume-Uni décide d’interdire le Hamas en tant qu’« organisation terroriste »

  • Le Royaume-Uni pourrait déclarer le Hamas organisation terroriste.
  • Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a salué la nouvelle.
  • L’extrême gauche du parti travailliste d’opposition bénéficie d’un fort soutien pro-palestinien.

Les partisans du Hamas pourraient encourir jusqu’à 14 ans de prison si le gouvernement britannique réussit à interdire le groupe en tant qu’organisation terroriste, a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur.

LIRE | Le Hamas condamne à mort 2 personnes à Gaza pour collaboration avec Israël, une autre pour trafic de drogue

Le ministre de l’Intérieur, Priti Patel, fera pression pour le changement au Parlement la semaine prochaine, arguant qu’il n’était pas possible de faire la distinction entre l’aile politique et militaire du Hamas.

L’aile militaire des Brigades al-Qassam du mouvement islamiste qui dirige la bande de Gaza est interdite en Grande-Bretagne depuis mars 2001.

Mais une interdiction pure et simple en vertu du Terrorism Act 2000 le mettra en conformité avec les États-Unis et l’UE.

Patel, qui est en voyage à Washington, a déclaré que cette décision était « basée sur un large éventail de renseignements, d’informations et également de liens avec le terrorisme ».

« La gravité de cela parle d’elle-même », a-t-elle déclaré, qualifiant le Hamas de « fondamentalement et farouchement antisémite », ajoutant que la proscription était nécessaire pour protéger la communauté juive.

opposition britannique

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a applaudi la nouvelle, qualifiant le Hamas de « groupe islamique radical qui cible des Israéliens innocents et cherche à détruire Israël ».

Il a écrit sur Twitter :

Je salue l’intention du Royaume-Uni de déclarer le Hamas organisation terroriste dans son intégralité – car c’est exactement ce qu’il est.

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a ajouté dans un communiqué : « Il n’y a pas de partie légitime d’une organisation terroriste, et toute tentative de différenciation… est artificielle ».

Lapid a déclaré que cette décision était le résultat d' »efforts conjoints » entre les gouvernements britannique et israélien.

En cas de succès, arborer le drapeau du Hamas, organiser une rencontre avec ses membres ou porter des vêtements soutenant le groupe sera interdit.

Politiquement, cela pourrait forcer la principale opposition britannique à prendre position sur le Hamas, étant donné le fort soutien pro-palestinien de l’extrême gauche du parti travailliste.

Plus tôt ce mois-ci, un homme a comparu devant le tribunal pour avoir porté des T-shirts soutenant la branche armée du Hamas et le Jihad islamique palestinien, qui a été interdit en Grande-Bretagne en 2005.

À trois reprises en juin, Feras Al Jayoosi, 34 ans, a porté les vêtements dans le quartier de Golders Green au nord de Londres, qui compte une importante population juive.

Nous voulons entendre votre point de vue sur l’actualité. Abonnez-vous à News24 pour participer à la conversation dans la section commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *