Le Royaume-Uni considère le boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin comme une protestation pour les droits humains

Le Premier ministre britannique Boris Johnson envisage un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver à Pékin l’année prochaine pour protester contre le bilan de la Chine en matière de droits de l’homme, a rapporté samedi le Times. Une « discussion active » au sein du gouvernement est en cours, la ministre des Affaires étrangères Liz Truss se déclarant favorable au boycott, selon le journal. Selon une option, les ministres britanniques n’assisteraient pas aux Jeux, bien que l’ambassadeur en Chine le fasse, a ajouté le Times.

Cinq politiciens conservateurs ont écrit à Johnson pour l’exhorter à interdire toute représentation diplomatique officielle du Royaume-Uni aux Jeux olympiques d’hiver de février, selon le rapport.

Le président Joe Biden a confirmé jeudi que les États-Unis envisageaient un boycott diplomatique des Jeux olympiques de Pékin.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici. Suivez-nous sur Facebook, Twitter et Télégramme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *