Le Royaume-Uni accepte les voyageurs vaccinés aux Émirats arabes unis après des mois sur la liste rouge

Un homme d’affaires passe devant un Airbus A380 d’Emirates lors du salon aéronautique de Dubaï le 18 novembre 2013 à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

Christophe Furlong | Getty Images

Le Royaume-Uni acceptera les voyageurs vaccinés aux Émirats arabes unis à partir du 4 octobre, a déclaré mercredi le secrétaire aux Transports Grant Shapps, rouvrant un itinéraire de voyage populaire après des mois de dissuasion des personnes venant des Émirats arabes unis avec des exigences de quarantaine hôtelières coûteuses et strictes.

« Nous accepterons les certificats de vaccination des Émirats arabes unis à partir du 4 octobre suite aux mises à jour de leur application de vaccination », a déclaré Shapps dans un article sur Twitter. « En tant que plaque tournante majeure des transports qui abrite de nombreux expatriés britanniques, c’est une excellente nouvelle pour la réouverture des voyages internationaux, la stimulation des affaires et la réunion des familles. »

La nouvelle est un soulagement pour de nombreuses personnes dans le cheikh du désert à majorité expatriée de 10 millions, dont au moins 150 000 sont des citoyens britanniques qui n’ont pas pu rendre visite à leur famille depuis que le Royaume-Uni a mis les Émirats arabes unis sur une liste rouge pour voyager en janvier dernier.

« Je suis ravie à l’idée de rendre visite à ma famille et à mon grand-père sans tracas », a déclaré à CNBC Amy Saraireh, une ressortissante britannique vivant à Dubaï, en réponse à la nouvelle.

La désignation de la liste rouge signifiait que les voyageurs des Émirats arabes unis – y compris les citoyens britanniques et ceux qui avaient été vaccinés aux Émirats arabes unis – devaient se mettre en quarantaine pendant 10 jours dans un hôtel désigné par le gouvernement britannique pour un coût personnel de près de 2 000 £ s’ils voulaient entrer dans le pays.

Au printemps, des dizaines de milliers de personnes vivant aux Émirats arabes unis avaient signé une pétition exigeant que le gouvernement britannique modifie la désignation du voyage, citant les taux élevés de vaccination contre le Covid dans le pays. Mais le gouvernement britannique a refusé d’apporter des changements, citant le statut des Émirats arabes unis en tant que plaque tournante des voyages populaire comme un risque, malgré des cas de variante delta balayant le Royaume-Uni à l’époque.

L’aéroport international de Dubaï a été classé comme l’aéroport le plus fréquenté en termes de trafic de passagers en 2019, et la route Dubaï-Londres était l’une des plus populaires pour le transporteur phare de Dubaï, Emirates Airline.

Les Émirats arabes unis ont l’un des taux de vaccination les plus élevés au monde contre le coronavirus. La campagne de vaccination du pays s’est fortement appuyée sur le vaccin Sinopharm fabriqué en Chine, au milieu des questions sur l’efficacité du vaccin par rapport à ceux fabriqués ailleurs. Dans le même temps, des cas révolutionnaires ont également augmenté parmi les personnes vaccinées par des vaccins de fabrication américaine et européenne.

Il n’est pas clair si les voyageurs vaccinés par Sinpoharm entreront dans la même catégorie que ceux vaccinés avec des vaccins approuvés au Royaume-Uni comme ceux développés par Pfizer-BioNTech et Oxford-Astrazeneca.

Le changement des règles de voyage interviendra juste après le début de l’événement phare de Dubaï, l’Expo 2020, qui commence le 1er octobre et a été reporté d’un an en raison de la pandémie. Il durera six mois et l’émirat espère attirer 25 millions de visiteurs à l’événement, un an et demi après que le Covid ait paralysé la mobilité mondiale.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments