Skip to content

RIYADH (Reuters) – Le Roi Salman d’Arabie saoudite a accepté d’accueillir des forces américaines dans le pays afin de renforcer la sécurité et la stabilité de la région, a rapporté vendredi l’agence de presse nationale (SPA).

Le roi saoudien approuve le recrutement de troupes américaines pour renforcer la sécurité régionale: SPA

Le roi saoudien Salman bin Abdulaziz est vu lors du 14e sommet islamique de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à La Mecque, en Arabie Saoudite, le 1er juin 2019. Bandar Algaloud / Avec la permission de la Cour royale saoudienne / Document distribué via REUTERS

Le département américain de la Défense a confirmé cette décision dans un communiqué, affirmant qu'il déploierait des troupes et des ressources en Arabie saoudite afin de "fournir un moyen de dissuasion supplémentaire" face aux "menaces émergentes et crédibles".

Ce geste intervient alors que les tensions croissantes entre Washington et Téhéran dans le Golfe ont eu un impact sur les marchés mondiaux du pétrole. [O/R]

Vendredi, l’Iran a déclaré avoir saisi un pétrolier britannique dans le détroit d’Hormuz, mais a démenti l’affirmation de Washington selon laquelle la marine américaine aurait abattu un drone iranien à proximité de cette semaine.

La décision d’accueillir des forces américaines vise à «renforcer la coopération dans la défense de la sécurité et de la stabilité régionales et à préserver sa paix», a déclaré la SPA, citant un responsable du ministère de la Défense, sans donner plus de précisions.

Un responsable américain, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, a déclaré que le déploiement comprendrait environ 500 militaires américains en Arabie saoudite et qu'il contribue au relèvement du nombre de soldats américains au Moyen-Orient annoncé par le Pentagone le mois dernier.

En juin, le Pentagone a annoncé qu'il déploierait 1 000 soldats au Moyen-Orient, sans toutefois préciser son destin.

Les relations entre Washington et Téhéran se sont détériorées l’année dernière lorsque le président Donald Trump a abandonné l’accord de 2015 sur le nucléaire conclu entre les puissances mondiales et l’Iran.

En vertu du pacte, l’Iran a accepté de restreindre les travaux nucléaires, longtemps considérés par l’Occident comme une couverture pour le développement d’armes nucléaires, en contrepartie de la levée des sanctions. Mais depuis, les sanctions ont été réimposées, nuisant gravement à l’économie iranienne.

Trump a déclaré qu'il considérait l'Arabie saoudite comme un partenaire important au Moyen-Orient et un contrepoids à l'influence de l'Iran.

Reportage de Alaa Swilam et Marwa Rashad; Reportages supplémentaires d'Idrees Ali à Washington; Écrit par Makini Brice; Édité par Chris Reese, G Crosse et Leslie Adler

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *