Skip to content
L’équipe de Virat Kohli, battue une seule fois dans ses neuf matches de groupe, avait réduit la Nouvelle-Zélande à 211-5 de 46,1 alors que la pluie commençait à tomber vers 14h00 heure locale (8h00 HE). Le jeu a finalement été annulé à 18 h 25 (1,25 h) sans qu'aucune action supplémentaire ne soit possible.

Au lieu de cela, les deux équipes reprendront leur match à Manchester mercredi matin avec le favori de l'Inde pour affronter soit l'Angleterre soit l'Australie dans la finale de la pièce maîtresse de dimanche.

Le retard de la pluie aura frustré les deux parties avec la Nouvelle-Zélande, qui a connu des difficultés au début de ses manches, commençant à se défendre contre l’attaque de bowling indienne.

Après avoir perdu son premier guichet avec seulement un point au tableau, le capitaine Kane Williamson a aidé à stabiliser la situation pendant un demi-siècle, alors que Ross Taylor est resté invaincu à 67 ans lorsque la pluie est tombée.

Sur un terrain lent, la Nouvelle-Zélande aura 23 balles à affronter avant que l'Inde ne lance sa réponse avec un total de 50 outs à sa disposition.

Seules deux équipes du tournoi de cette année ont réussi à obtenir un score de plus de 250. L'Inde, avec le star melon Jasprit Bumrah au cœur de son attaque, espère limiter ses adversaires à un minimum de points.

Alors que l'Inde arrivait à Old Trafford en haut de la table de la phase de groupes avec huit victoires sur neuf et soutenue par des milliers de fans, l'arrivée de la Nouvelle-Zélande à la demi-finale était un peu moins impressionnante.

Trois défaites consécutives lors de ses trois derniers matches de groupe signifiaient seulement sa qualification pour les quatre dernières, bien qu’il ait remporté cinq de ses six premiers matches avec le match délavé contre l’Inde, seule tache d’un bon départ.

C'est encore Williamson, le capitaine, qui a offert de l'espoir pour les Black Caps. L'un des batteurs les plus talentueux du cricket mondial, les 67 ans de Williamson ont permis à la Nouvelle-Zélande de se remettre d'un départ terriblement lent, rythmé par la perte des guichets.

Quand il fut finalement renvoyé, le relais passa à Taylor, qui demeura invaincu aux côtés de Tom Latham.

Le rêve indien de la Coupe du monde est suspendu après la pluie qui a mis fin aux affrontements des demi-finales
LIS: Fan club de Virat Kohli – 103 millions d'adeptes et Viv Richards
LIS: L'Angleterre a donné à Jofra Archer "tout le respect" qu'il mérite, dit Richards

La Nouvelle-Zélande n’a progressé qu’une seule fois dans ses sept tentatives précédentes des finales de la Coupe du monde.

C'était il y a quatre ans lorsque les Black Caps ont vaincu l'Afrique du Sud avant de perdre face à l'Australie en finale.

L'Inde, vainqueur à deux reprises de la compétition, a remporté le trophée pour la dernière fois chez lui en 2011.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *