Le remplaçant de Kemba Walker, Alec Burks, est-il la clé pour renverser la saison des Knicks ?

Les semaines ont été difficiles pour les Knicks de New York, avec l’entraîneur-chef Tom Thibodeau qui a bouleversé la rotation de départ après une série de mauvaises performances.

Pass Ligue NBA : Inscrivez-vous pour débloquer des jeux hors marché en direct (essai gratuit de 7 jours)

Avant leur palpitante défaite sur la route 112-110 contre les Brooklyn Nets, Thibodeau a révélé qu’il retirait non seulement Kemba Walker de la formation de départ, mais la rotation tout à fait « à partir de maintenant ». Les résultats immédiats ont porté leurs fruits.

Walker est apparu dans 18 matchs cette saison, mais n’a été que l’ombre de lui-même. En 24,5 minutes par nuit, il affiche en moyenne des creux de carrière de 11,7 points, 3,1 passes décisives et 2,6 rebonds par match sur des intervalles de tir de 0,429 / 0,413 / 0,800.

Pour faire simple, le groupe de départ des Knicks composé de Kemba Walker, Evan Fournier, RJ Barrett, Julius Randle et Mitchell Robinson n’a tout simplement pas fonctionné au début de la saison. Selon NBA.com, le groupe a enregistré 287 minutes de leader de la ligue ensemble, mais dans l’état actuel des choses, ils ont affiché une note offensive de 103,3 et une note défensive de 118,9, ce qui les a battus de 15,6 points pour 100 possessions. .

Le groupe de départ a enregistré la 27e attaque et la pire défense de la ligue de loin.

Alors qu’Evan Fournier a conservé sa place parmi les partants, Alec Burks a entamé mardi son deuxième match de suite à la place de Walker, avec le quadruple All-Star derrière Derrick Rose (34 min) et Emmanuel Quickley (37 min), qui ont tous deux joué de grosses minutes derrière et aux côtés de Burks.

Fournier a une moyenne de 16,5 points dans les deux matchs depuis que Walker est allé sur le banc et a rattrapé les Knicks, enterrant un 3 points avec 17,7 secondes à faire pour égaliser à 110-110. Une paire de lancers francs de James Johnson a glacé la victoire des Nets, avant que le soulèvement de Fournier au buzzer pour la victoire ne se fasse entendre.

Burks a pris le départ lors de la victoire 99-90 des Knicks contre les Hawks d’Atlanta samedi soir, enregistrant 23 points, sept rebonds et trois passes décisives, puis a enchaîné avec une autre solide sortie à Brooklyn.

Il a mené l’équipe en marquant avec 25 points, cinq rebonds, cinq passes décisives et deux interceptions en 39 minutes, poussant les Nets jusqu’au buzzer final.

Avant le match des Hawks, les Knicks avaient une fiche de 5-8 en novembre. Ils ont maintenant une fiche de 11-10 sur la saison, bon pour la septième place de la Conférence Est.

Burks, Rose et Quickley ont impressionné dans le dernier droit contre les Nets dans une formation de trois gardes et ont porté leur attaque, combinant pour 13 des 26 points de l’équipe au quatrième quart.

Rose a terminé avec 16 points, neuf passes décisives et cinq rebonds, tandis que Quickley a ajouté 12 points, sept planches et deux passes décisives.

(NBA Getty Images)

Burks offre un jeu intéressant aux Knicks avec sa capacité de tir efficace et d’espacement au sol, aidant à créer de l’espace dans la peinture pour maximiser le reste de l’équipe, notamment l’attaquant All-Star Julius Randle.

Au mois de novembre, Burks tire à 47% de la ligne des 3 points et à 43,9% du terrain, affichant des points à deux chiffres lors de six de ses sept derniers matchs.

La fabrication de jeu de Walker est un gros manque pour les Knicks, mais sans lui dans la formation, Rose et Randle ont assumé plus de tâches de fabrication de jeu. Ce soir, Randle a été superbe, facilitant l’attaque du coude, trouvant des coupeurs et l’expulsant jusqu’à la ligne des 3 points.

Il a terminé avec huit passes décisives, ainsi que quelques gros seaux dans la dernière ligne droite.

On ne sait pas encore quel est le plan de Walker à ce stade, son nom apparaissant dans les rumeurs commerciales ces derniers jours, mais si Burks, Rose et Quickley continuent de tirer pour les Knicks, Thibodeau aura certainement quelque chose à penser.

Les opinions sur cette page ne représentent pas nécessairement celles de la NBA ou de ses clubs.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.