Skip to content
Un compte Twitter pour un podcast de film a imploré Gunn de faire de futures itérations à l’écran de Velma gay, auxquelles Gunn a répondu: « J’ai essayé! »

« En 2001, Velma était explicitement gay dans mon scénario initial » (pour le live-action de 2002 « Scooby-Doo »), a-t-il écrit. « Mais le studio n’a cessé de l’arroser et de l’arroser, devenant ambigu (la version tournée), puis rien (la version publiée) et enfin avoir un petit ami (la suite).  »

Gunn a écrit à la fois le film d’action en direct et sa suite de 2004, qui mettaient en vedette Linda Cardellini dans le rôle de Velma. Dans le deuxième film, l’acteur Seth Green a joué son petit ami, et toutes les implications que le personnage était gay ont été supprimées.

Ce n’était pas rare dans les films de franchise du début des années 2000. GLAAD, l’organisation à but non lucratif qui surveille la représentation LGBTQ dans les médias, a déclaré en 2013 que les studios étaient « réticents » à inclure des personnages LGBTQ dans les franchises d’action.

CNN a demandé à Warner Bros. de commenter. CNN et Warner Bros. appartiennent à WarnerMedia.

Depuis la sortie des films « Scooby-Doo » au début des années 2000, les grands studios se sont lentement réchauffés pour inclure plus de personnages LGBTQ dans les films à succès: « Star Wars: Rise of Skywalker » a présenté un baiser gay en arrière-plan d’une scène au fin du film, et « Onward » de Pixar comprenait le premier personnage gay du studio. Les deux exemples ont été critiqués comme trop brefs et accessoires aux histoires principales des films.
Gunn a ensuite écrit et réalisé les films « Les gardiens de la galaxie » de Marvel. Il s’est excusé pour un article de blog de 2011 dans lequel il a fait des commentaires anti-gays, a rapporté GLAAD. Il a également été licencié, puis réengagé, pour le troisième film « Les gardiens de la galaxie » après que des tweets vieux de plusieurs années plaisantant sur la pédophilie et les agressions sexuelles aient refait surface en 2018.