Skip to content

WASHINGTON (Reuters) – Le procureur américain William Barr a engagé le plus haut procureur fédéral de Saint-Louis pour examiner le dossier politique du ministère de la Justice contre l'ancien conseiller à la sécurité nationale du président Donald Trump, Michael Flynn, a déclaré vendredi un responsable du ministère.

PHOTO DE DOSSIER: L'ancien conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Michael Flynn, part après le report de sa condamnation au tribunal de district des États-Unis à Washington, États-Unis, le 18 décembre 2018. REUTERS / Joshua Roberts / File Photo

Jeffrey Jensen, l'avocat américain du district oriental du Missouri, travaillera aux côtés du procureur principal Brandon Van Grack, une décision qui intervient un mois après que Flynn a déclaré au tribunal qu'il souhaitait retirer son plaidoyer de culpabilité dans l'enquête de l'ancien avocat spécial Robert Mueller. sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016.

La nouvelle de la décision de Barr d’engager un procureur extérieur dans l’affaire Flynn clôt une semaine extraordinaire au ministère de la Justice.

Mardi, le département a allégé sa recommandation de condamnation pour l'allié politique de Trump, Roger Stone, après les critiques du président selon lesquelles une recommandation antérieure de sept à neuf ans de prison était trop sévère.

Cette décision a incité les quatre procureurs de carrière à se retirer de l'affaire et l'un d'eux à quitter le gouvernement.

Jeudi, Barr a tenté de repousser les inquiétudes des critiques selon lesquelles il faisait les enchères politiques du président en intervenant pour aider Stone, et a déclaré que les tweets constants du président sur les affaires pénales sapaient sa capacité à faire son travail.

Le lendemain, les procureurs du bureau du procureur américain à Washington ont révélé qu'ils ne porteraient pas plainte contre l'ancien directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, un sac de boxe fréquent de Trump, au sujet d'allégations selon lesquelles il aurait induit les enquêteurs en erreur au sujet de ses communications avec les médias.

La décision de Barr de faire venir Jensen dans l'affaire Flynn pourrait toutefois saper ses efforts pour limiter les dégâts après la vague de tweets de Trump sur l'affaire Stone.

Le responsable du ministère de la Justice a souligné que le rôle de Jensen n'était pas de superviser le travail des procureurs de carrière dans l'affaire Flynn, mais de travailler à leurs côtés.

Jensen aide le département et l'équipe de poursuite "à obtenir une compréhension complète et approfondie des faits et du dossier dans une affaire compliquée", a déclaré la personne à Reuters, parlant anonymement afin de discuter de questions sensibles concernant le personnel.

Flynn a plaidé coupable fin 2017 pour avoir menti au FBI au sujet des interactions avec l'ambassadeur de Russie aux États-Unis dans les semaines précédant l'entrée en fonction de Trump.

Il était censé aider à coopérer avec le gouvernement dans le cadre de son accord. Mais il a ensuite changé d'avocat et de tactique, faisant valoir que les procureurs dans l'affaire avaient violé ses droits et l'avaient trompé en mentant au sujet de ses conversations de décembre 2016 avec Sergei Kislyak, alors ambassadeur de Russie à Washington.

Le département a démenti à plusieurs reprises les allégations d’inconduite du procureur et le juge du tribunal de district américain Emmet Sullivan a rejeté toutes les demandes de Flynn en décembre et a fixé une date de condamnation.

Peu de temps après, Flynn a déposé la requête pour retirer son plaidoyer.

Compte tenu de toutes les allégations selon lesquelles l'affaire a été mal gérée, Jensen a été amené pour aider à "revoir le tout, de la soupe aux noix", a déclaré la personne.

L'implication de Jensen dans l'affaire Flynn a été signalée plus tôt par le New York Times.

Rapport de Sarah N. Lynch; Montage par Tom Brown

Nos normes:Les principes du Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *