Skip to content

Le prince héritier saoudien impliqué dans le piratage de Jeff Bezos, selon un rapport de l'ONU

TDeux responsables de l'ONU rapporteront qu'il existe suffisamment de preuves suggérant que l'Arabie saoudite a piraté le téléphone du fondateur d'Amazon Jeff Bezos et que le royaume et les États-Unis devraient enquêter, a déclaré une personne proche du dossier.

Les responsables des Nations Unies prévoient une déclaration publique mercredi après-midi affirmant qu'ils ont trouvé crédible un rapport médico-légal commandé par l'équipe de sécurité de Bezos, qui a conclu que son téléphone avait probablement été piraté avec une vidéo corrompue envoyée depuis un compte WhatsApp appartenant au prince héritier saoudien Mohammed bin Salman.

Le rapport de FTI Consulting a conclu que des quantités massives de données ont commencé à quitter le téléphone de Bezos environ un mois après le partage de la vidéo à la mi-2018, a déclaré la personne, refusant d'être identifiée en raison de la sensibilité du sujet.

Des experts extérieurs consultés par l'ONU ont convenu que, si l'affaire n'était pas étanche, les preuves étaient suffisamment solides pour justifier une enquête plus approfondie.

Le rapport devrait aggraver les relations entre l'homme le plus riche du monde et le royaume qui s'était aigri suite au meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en 2018, qui était également chroniqueur au Washington Post, propriété des Bezos.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *