Le prince Harry se plaint que lui et Meghan ont été soumis au «  vaisseau mère de tout harcèlement  »

Le prince Harry se plaint que lui et Meghan ont été soumis au «  vaisseau-mère de tout harcèlement  » alors qu’il blâme les médias sociaux pour l’émeute du Capitole et la «  destruction de l’Amazonie  »

Le prince Harry affirme que lui et Meghan ont été soumis au «  vaisseau-mère du harcèlement  » et blâme les médias sociaux pour l’émeute MAGA au Capitole et la «  destruction de l’Amazonie  » dans une nouvelle interview.

Harry a été interviewé par Fast Company pour un article publié vendredi dans un long format de questions-réponses.

On ne sait pas quand ni comment Internet a eu lieu, mais il donne des réponses longues et intenses où il parle du «  principe directeur  » de sa vie (le devoir de vérité et de la réduction de la souffrance) et des «  conséquences actuelles de l’espace numérique  ».

Il s’attaque aux grandes technologies, les qualifiant de «  gardiens incroyablement puissants et consolidés  », et dit que les médias sociaux sont devenus la racine de la violence et de la confusion parce qu’ils sont les hôtes de tant de désinformation. Lui et Meghan engrangent maintenant des millions grâce à des accords avec Netflix, Spotify et à travers des entreprises commerciales, ce qu’ils n’auraient pas pu faire sans quitter la vie royale.

Des sources proches du couple disent qu’ils ont maintenant abandonné tous les médias sociaux en raison de la méchanceté qu’ils abritent et qu’ils ne les utiliseront pour promouvoir aucun de leurs projets.

Les experts royaux et de marque ont émis l’hypothèse que la décision pourrait être motivée financièrement car ils deviennent moins accessibles sans elle, et donc plus chers.

Le prince Harry se plaint que lui et sa femme ont été soumis au `` harcèlement maternel '' lorsqu'ils se sont mariés

Le prince Harry se plaint que lui et sa femme ont été soumis à «  le harcèlement maternel  » lorsqu’ils se sont mariés

LES CONSEILS DE HARRY POUR RÉPARER L’ESPACE NUMÉRIQUE

TECH GIANTS – ÊTRE PLUS RESPONSABLE

«Je m’appuie sur les experts pour aider à donner des conseils sur la façon de réformer l’état de notre monde numérique – comment nous l’améliorons pour nos enfants, bien sûr, mais aussi pour nous-mêmes – maintenant.

«La réponse que j’ai entendue des experts dans ce domaine est que le dénominateur commun commence par la responsabilité.

«Il doit y avoir une responsabilité en matière de bien-être collectif, pas seulement une incitation financière.

«Il m’est difficile de comprendre comment les plates-formes elles-mêmes peuvent faire des profits avec empressement tout en évitant toute responsabilité.

«Avec ces entreprises, dans ce modèle, nous avons un très petit nombre de gardiens incroyablement puissants et consolidés qui ont déployé des algorithmes cachés pour choisir le contenu que des milliards de personnes voient chaque jour et gérer les informations – ou désinformations – que tout le monde consomme. Cela modifie radicalement comment et pourquoi nous informons les opinions. Cela modifie la façon dont nous parlons et ce dont nous décidons de parler. Cela modifie notre façon de penser et de réagir.

UTILISATEURS DES MÉDIAS SOCIAUX – ÉTEIGNEZ VOTRE TÉLÉPHONE ET ÊTRE AGRÉABLE LORSQUE VOUS POSTEZ

«  Envisagez de fixer des limites au temps que vous passez sur les réseaux sociaux, évitez de faire défiler sans fin, vérifiez la source et recherchez les informations que vous voyez, et engagez-vous à adopter une approche et un ton plus compatissants lorsque vous postez ou commentez.

«  Cela peut sembler de petites choses, mais ils s’additionnent.

Dans l’interview, Harry dit: «  J’ai été vraiment surpris de voir comment mon histoire avait été racontée d’une manière, l’histoire de ma femme avait été racontée d’une manière, puis notre syndicat a déclenché quelque chose qui a rendu la narration de cette histoire très différente.

«  Ce faux récit est devenu le vaisseau-mère de tout le harcèlement auquel vous faites référence.

«  Cela n’aurait même pas commencé si notre histoire venait d’être racontée honnêtement.  »

Plus tard, il attribue également des événements mondiaux comme l’attaque du 6 janvier contre le Capitole américain et la destruction de la forêt tropicale amazonienne aux sites de médias sociaux.

«Il y a eu une attaque littérale contre la démocratie aux États-Unis, organisée sur les réseaux sociaux, qui est un problème d’extrémisme violent. Il est largement reconnu que les médias sociaux ont joué un rôle dans le génocide au Myanmar et ont été utilisés comme moyen d’incitation à la violence contre le peuple Rohingya, qui est une question de droits humains.

«  Et au Brésil, les médias sociaux ont fourni un canal pour la désinformation qui a finalement entraîné la destruction de l’Amazonie, qui est un problème environnemental et de santé mondiale.  »

Harry prétend qu’il «dès son plus jeune âge», a été guidé par le principe du «devoir de vérité, la recherche de la compassion et le soulagement de la souffrance».

«Ma vie a toujours consisté à essayer de faire ma part pour aider ceux qui en ont le plus besoin, et pour le moment, nous avons besoin de ce changement, car il touche presque toutes les choses que nous faisons ou auxquelles nous sommes exposés.

Il ne nomme aucun des sites de médias sociaux avec lesquels il a des problèmes, mais appelle les gens à passer moins de temps en ligne.

«  Envisagez de fixer des limites au temps que vous passez sur les réseaux sociaux, évitez de faire défiler sans fin, vérifiez la source et recherchez les informations que vous voyez, et engagez-vous à adopter une approche et un ton plus compatissants lorsque vous postez ou commentez.

«Cela peut sembler de petites choses, mais ils s’additionnent.

«Nous avons chacun une responsabilité envers la compassion.

«Les humains ont soif de connexion, de liens sociaux et d’un sentiment d’appartenance.

«Quand nous n’en avons pas, nous nous retrouvons fracturés et à l’ère numérique, cela peut malheureusement être un catalyseur pour trouver des liens dans les mouvements d’extrémisme de masse ou la radicalisation.

« Nous devons mieux prendre soin les uns des autres, surtout en ces temps d’isolement et de vulnérabilité. »