Le président nicaraguayen Ortega qualifie les évêques de « terroristes »

Emprisonner des évêques est loin d’être un bavardage pour Ortega. Au moins sept candidats de l’opposition ont été emprisonnés cette année pour de vagues accusations de trahison, discréditant les élections du 7 novembre au cours desquelles Ortega brigue un quatrième mandat consécutif. Le régime d’Ortega a également accusé les groupes civiques, les dirigeants de l’opposition et les médias de tout, de la trahison au blanchiment d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *