Le président iranien critique les États-Unis dans son premier discours à l’ONU en tant que leader

Le président Ebrahim Raisi a présenté mardi une approche beaucoup plus critique et brutale de la politique étrangère américaine que son prédécesseur modéré, Hassan Rouhani, ne l’avait fait lors de précédents discours à l’Assemblée générale des Nations Unies. Raisi, qui a prêté serment le mois dernier après une élection, est un religieux conservateur et ancien chef du pouvoir judiciaire considéré comme proche du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *