Le plus ancien détenu de Guantanamo libéré

Un Pakistanais de 75 ans, qui n’a jamais été inculpé d’un crime, a été renvoyé chez lui après 17 ans de prison

Les États-Unis ont ordonné samedi la libération du détenu le plus âgé du centre de détention de Guantanamo Bay et l’ont renvoyé au Pakistan. Le prisonnier, qui n’a jamais été jugé ni fait face à des accusations formelles, avait été détenu pendant près de 20 ans après avoir été détenu parce qu’il était soupçonné d’avoir des liens avec Al-Qaïda.

Saifullah Paracha, un homme d’affaires pakistanais de 75 ans, a été libéré après avoir passé plus de 17 ans en détention aux États-Unis. Les autorités américaines ont affirmé que Paracha était un membre d’Al-Qaïda “facilitateur” qui a aidé deux personnes liées au groupe terroriste avec une transaction financière.

Le ressortissant pakistanais, cependant, a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’il ne savait pas qu’ils faisaient partie d’Al-Qaïda et a affirmé qu’il n’était pas impliqué dans le soutien au terrorisme.

Dans un communiqué, le département américain de la Défense n’a donné aucun détail sur le raisonnement derrière la décision, mais a déclaré que la détention de Paracha était “n’est plus nécessaire pour se protéger contre une menace importante et continue pour la sécurité des États-Unis.”

Selon le ministère pakistanais des Affaires étrangères, le rapatriement a été rendu possible par “un vaste processus inter-agences.”

Lire la suite

Les États-Unis préparent secrètement Guantanamo – WSJ

“Nous sommes heureux qu’un citoyen pakistanais détenu à l’étranger soit enfin réuni avec sa famille”, il a ajouté.

Paracha a été arrêté par des agents du FBI en Thaïlande en 2003 et a d’abord été détenu dans une prison militaire américaine à Bagram, en Afghanistan, où, selon ses avocats, il a eu une crise cardiaque. Il a ensuite été transféré au tristement célèbre centre de détention de Guantanamo Bay à Cuba en septembre 2004, où il est resté emprisonné jusqu’à sa libération.

En mai de l’année dernière, cependant, le détenu, qui souffrait de diabète, de maladie coronarienne et d’hypertension artérielle, a été avisé que sa libération avait été approuvée.

L’Union américaine des libertés civiles (ACLU) affirme que, depuis 2002, environ 800 hommes sont passés par Guantanamo, où beaucoup ont été soumis à la torture et à d’autres traitements brutaux. Selon le département américain de la Défense, il reste actuellement 35 détenus à Guantanamo Bay, dont 20 sont susceptibles d’être transférés et trois d’être réexaminés.

Le centre de détention a été mis en place par le président américain George W. Bush pour accueillir les terroristes étrangers capturés à l’étranger à la suite des attentats du 11 septembre. Plusieurs administrations américaines ont juré de le fermer, mais il reste ouvert, en grande partie en raison d’obstacles juridiques et politiques.