Le «pire patron du monde» a envoyé un e-mail furieux à tout son personnel pour avoir pris des «jours de maladie» et ne pas porter de costume

LE « pire patron du monde » a envoyé un courriel furieux à tout son personnel pour avoir pris des « jours de maladie » et ne pas porter de costume.

Un patron de Sydney s’est excusé pour l’e-mail qui accusait à plusieurs reprises ses employés de « se mettre sur les seins », de jouer au « ping-pong sans fin » et de comparer leurs fréquents congés de maladie à un film sur un homme mourant du sida.

Le patron a envoyé la diatribe intitulée « observation du vendredi » à tous ses employés

Le superviseur s’est présenté comme l’auteur de l’autoproclamé « Gordon Ramsay rencontre une diatribe par courrier électronique à la Donald Trump », et dit qu’il a appris de son expérience après que le courrier électronique est devenu viral sur les réseaux sociaux.

La missive originale, intitulée « observation du vendredi », a d’abord été envoyée aux employés, puis a été divulguée en ligne.

« Bonjour les gars », a-t-il commencé. « Observation rapide qui me fait vraiment plaisir aux seins.

« 1 : Ping-pong sans fin pendant les heures de bureau de CORE BD – en particulier de la part de personnes sans argent sur le plateau.

« 2 : Même pas la peine de mettre un costume ou de faire semblant de ressembler à la pièce (encore une fois sans argent sur le tableau).

« 3 : Certains d’entre vous prennent plus de jours de maladie que Tom Hanks pendant les derniers jours de Philadelphie… encore une fois sans argent au tableau (et cela représente un coût pour l’entreprise et moi personnellement).

« 5 ou 6 d’entre vous se mettent VRAIMENT SUR MES SEINS dans ce bureau – vous êtes un coût, vous êtes exigeant et épuisant et vous n’avez même pas l’air d’essayer.

« [REDACTED] vous parlera plus en détail lundi, mais si 5 à 6 d’entre vous ne reprennent pas votre jeu massivement, vous verrez vos misérables culs virés et jetés par la porte en moins de 3 mois ».

Plus tard dans la journée, il s’est excusé auprès du personnel en disant qu’il était clair qu’il n’était « pas à mon meilleur loquace ».

« [It came] à un moment où je vois rouge et qui n’aurait certainement pas dû se produire », a-t-il déclaré.

Une porte-parole de Wood a expliqué que son penchant pour l’expression « se mettre sur mes seins » était dû au fait qu’il était écossais.

« Il utilise l’expression familière britannique » se mettre sur mes seins « au lieu de m’énerver », a-t-elle déclaré.

Dans son suivi auprès du personnel, Wood a écrit: «Je suis heureux de lever les mains et à cette fin, je voulais m’excuser.

« De toute évidence, certains d’entre vous me connaissent assez bien et savent que je tire depuis la hanche, mais évidemment d’autres non.

« Il semble que je devienne une sensation en ligne sur la façon de NE PAS communiquer – et avec le recul, je suis d’accord !!

« Je vous apprécie tous, mais je suis sûr que vous comprenez mes sentiments en voulant que vous atteigniez votre plein potentiel, même si ma prestation dans ce cas n’était pas à mon meilleur loquace. »

Il a signé: « Merci les gars et bon week-end. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *