Skip to content

Le petit garçon avec des rêves qui a fini par jouer au gangster

JLe tueur d'Aden – le seul membre du gang rival des Mali Boys à avoir été reconnu coupable de son meurtre – a également eu une vie de famille troublante. Ayoub Majdouline avait 18 ans lorsqu'il a tué Jaden, laissant le garçon, quatre ans son cadet, saigner à mort dans la rue. Les autres membres du gang s'en sont sortis pour l'instant mais Majdouline, qui a accepté d'être un trafiquant de drogue mais a nié être présent à l'attaque, risque de nombreuses années de prison quand il sera condamné la semaine prochaine.

La vie de Majdouline a également été détruite par la drogue. Il y aura beaucoup moins de sympathie pour un tueur aussi vicieux et de sang-froid, mais à bien des égards, comme sa victime, il n'a également eu aucune chance. En 2015, le père de Majdouline a également été assassiné. Othamane Majdouline, 48 ans, a été battu avec un marteau et poignardé à son appartement à King’s Cross, avec un autre homme. Leur assassin, Paul O’Shea, alors âgé de 37 ans, s'était disputé avec les hommes après avoir rendu visite à M. Majdouline pour acheter des médicaments de classe A. Après l’attaque, O’Shea, emprisonné à vie, a mis le feu à l’appartement pour détruire les preuves.

Majdouline, aux prises avec un problème de transport, avait transformé le trafic de stupéfiants en gangs de comté – soi-disant parce qu'ils acheminent des stupéfiants depuis les villes et vers les comtés – "pour survivre", a appris le Old Bailey lors de son procès.