Le père d’Arbaaz Merchantt, coaccusé d’Aryan Khan, Aslam Merchant, brise le silence sur l’arrestation de son fils et le raid du BCN

Arbaaz Seth Merchantt, le coaccusé du fils de la superstar Shah Rukh Khan, le père d’Arbaaz Seth Merchantt, l’avocat Aslam Merchant a récemment rompu son silence sur la question de l’arrestation de son fils dans une affaire de drogue. Dans une interview, Aslam Merchant a déclaré que les allégations portées contre son fils et Aryan sont «sans fondement». Il a ajouté qu’ils étaient tous les deux « innocents ».

Réagissant aux informations selon lesquelles le Bureau de contrôle des stupéfiants a saisi 5 grammes de charas de son fils, Aslam a déclaré : « Ce sont toutes des allégations sans fondement, mais elles font l’objet d’une enquête. Il est très prématuré de déclarer quoi que ce soit à ce stade.

En outre, parlant du fait que le NCB était « très coopératif et gentil avec les enfants », Aslam a déclaré : « Le NCB a été très coopératif et très gentil avec les enfants. En tant qu’avocat, j’ai confiance dans le pouvoir judiciaire. La vérité prévaudra et ils en sortiront indemnes. Ils sont innocents.

Concernant les affirmations selon lesquelles des substances illégales auraient été trouvées pendant le raid, il a déclaré : « Tout ce qui a été trouvé a été trouvé à l’intérieur du navire, pas à l’extérieur. Ils ne sont même pas entrés dans le navire. C’étaient des invités.

Pendant ce temps, le NCB a affirmé lundi devant un tribunal municipal que des éléments « choquants et incriminants » avaient été récupérés dans les conversations WhatsApp d’Aryan Khan et de deux autres personnes arrêtées, qui font l’objet d’une enquête. Le BCN a affirmé que les conversations récupérées montraient des liens avec le trafic international de drogue.

Pour les non avertis, une équipe du Bureau de contrôle des stupéfiants (BNC) a démantelé une prétendue fête de la drogue sur un bateau de croisière qui se dirigeait vers Goa en pleine mer le 2 octobre dans la nuit. Huit personnes ont été arrêtées pour interrogatoire par le NCB dans le cadre de la saisie de drogue sur le bateau de croisière, selon le directeur de zone du NCB, Sameer Wankhede. Les huit personnes ont ensuite été arrêtées le 3 octobre. Trois accusés, dont Aryan Khan, Arbaaz Seth Merchantt et Munmun Dhamecha, ont été présentés devant le tribunal de l’Esplanade de Mumbai qui les a placés en détention par le NCB jusqu’au 7 octobre.

Selon le BCN, trois personnes ont été enregistrées en vertu des articles 8C, 20B, 27 (Punition pour la consommation de tout stupéfiant ou substance psychotrope) et 35 (Présomption d’état mental coupable) de la Loi sur les stupéfiants et les substances psychotropes (Loi NDPS) . L’article 8C de la loi NDPS fait référence à l’interdiction de produire, fabriquer, posséder, vendre, acheter, transporter, entreposer, utiliser, consommer, importer entre États, exporter entre États, importer en Inde, exporter depuis l’Inde ou transborder tout stupéfiant ou substance psychotrope tandis que l’article 20B traite des sanctions pour la production, la fabrication, la possession, la vente, l’achat, le transport, les importations interétatiques, les exportations interétatiques ou la consommation de cannabis.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.