Le Pentagone signe un accord pour fabriquer des systèmes de défense aérienne pour l’Ukraine

Le fabricant d’armes américain Raytheon doit produire les systèmes NASAMS d’ici août 2024 dans le cadre du contrat

Le Pentagone a signé un accord de 182 millions de dollars avec le fabricant d’armes américain Raytheon pour produire des NASAMS (National Advanced Surface-to-Air Missile Systems) pour l’armée ukrainienne.

Les travaux sur les armes de défense aérienne à courte et moyenne portée seront menés dans les installations de Raytheon à Tewksbury, dans le Massachusetts, avec une date d’achèvement estimée au 23 août 2024, a annoncé vendredi le département américain de la Défense dans un communiqué.

Plus tôt cette semaine, le président américain Joe Biden a annoncé un autre programme d’aide militaire à l’Ukraine au milieu de son conflit avec la Russie. À 2,98 milliards de dollars, il s’agit du plus important à ce jour et comprendra six systèmes NASAMS.

L’assistance militaire sera financée dans le cadre de la soi-disant Ukraine Security Assistance Initiative (USAI), ce qui signifie que le matériel sera spécifiquement produit pour Kiev et non tiré des stocks américains.

LIRE LA SUITE: Biden annonce le plus gros paquet d’armes ukrainien à ce jour

Dans un article publié plus tôt ce mois-ci, Air Force Magazine a décrit le NASAMS comme une technologie vitale qui pourrait aider les forces ukrainiennes à abattre les missiles de croisière russes, qui ont jusqu’à présent touché des cibles dans le pays. “presque sans entrave.”

Moscou critique depuis longtemps les livraisons d’armes à Kiev par Washington et ses alliés, affirmant qu’elles ne font que prolonger le conflit et augmenter le risque d’une confrontation directe entre l’OTAN et la Russie.