Le PDG d’Uber prévoit une baisse des prix d’ici la fin de l’année

Uber a été aux prises avec des coûts de transport élevés et de longs temps d’attente tout au long de la pandémie. Mais cela devrait changer alors que la société entre dans la seconde moitié de son année, a déclaré mardi à CNBC le PDG Dara Khosrowshahi.

Le changement intervient alors que de plus en plus de conducteurs reviennent sur sa plate-forme et que les problèmes d’offre et de demande s’équilibrent, a-t-il déclaré lors d’une interview « Squawk Box ».

« Ce que nous avons fait, c’est que nous avons identifié très tôt notre besoin d’amener plus de chauffeurs sur la plate-forme. Ainsi, au deuxième trimestre, nous nous sommes vraiment penchés sur l’offre, en particulier aux États-Unis, pour revigorer notre base de chauffeurs et développer notre base de chauffeurs aux États-Unis », a déclaré Khosrowshahi. « Nous voyons cela maintenant, les avantages de cet investissement précoce, au troisième trimestre. »

« Je pense que ce que nous verrons, c’est que les prix vont baisser à mesure que nous entrons dans la seconde moitié de l’année et que le volume s’accélérera particulièrement », a-t-il ajouté.

Uber a dépensé des centaines de millions l’année dernière dans le but de séduire les conducteurs sur sa plate-forme pour répondre à la demande croissante.

Certains conducteurs, craignant Covid, ont quitté la plate-forme ou interrompu les services au début de la pandémie. D’autres ont trouvé que la livraison de nourriture était une meilleure option et prévoient de s’y tenir. Les allocations de chômage prolongées ont également répondu aux besoins de certaines personnes, bien qu’elles aient été progressivement supprimées depuis.

Malgré l’équilibre continu et lent de l’offre et de la demande, Khosrowshahi a déclaré que l’entreprise n’était toujours pas là où elle voulait être. Uber fournira probablement des mises à jour sur des numéros de chauffeurs spécifiques lors de son prochain appel de résultats, attendu en novembre.

Uber a également ajusté mardi ses prévisions financières, affirmant qu’il pourrait réaliser son premier bénéfice ajusté ce trimestre.

La société prévoit que l’EBITDA ajusté – bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement – se situera entre une perte de 25 millions de dollars et un bénéfice de 25 millions de dollars. Uber avait précédemment déclaré qu’il s’attendait à ce que son EBITDA ajusté pour le troisième trimestre soit meilleur qu’une perte de 100 millions de dollars. Uber a réitéré que, sur une base d’EBITDA ajusté, il devrait réaliser un bénéfice au quatrième trimestre.

« Nous sommes très clairement sur la voie de la rentabilité », a déclaré Khosrowshahi.

Uber prévoit également entre 22,8 et 23,2 milliards de dollars de réservations brutes pour le trimestre en cours, ajustées des 22 à 24 milliards de dollars qu’elle avait prédits lors de son appel aux résultats du deuxième trimestre.

Abonnez-vous à CNBC sur YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *