Skip to content

Le PC Stuart Outten aurait pu être tué lors d'une attaque à la machette s'il n'avait pas abattu un suspect avec un Taser, selon un tribunal

UNE Un officier de police qui a été attaqué par un chauffeur de fourgon blanc brandissant une machette aurait pu mourir s'il n'avait pas réussi à tirer sur le suspect avec un Taser, a appris un tribunal.

Le bricoleur Muhammad Rodwan, 56 ans, aurait poignardé le PC Stuart Outten à plusieurs reprises dans une attaque "sauvage" après avoir été arrêté à Leyton, dans l'est de Londres, en août de l'année dernière.

Le Pc Outten, 29 ans, a subi de multiples blessures au poignet et des fractures du crâne pendant l'attaque, mais a quand même réussi à utiliser son Taser pour désactiver Rodwan, a appris le Old Bailey.

Ouvrant le procès, Jonathan Rees QC a déclaré que s'il n'avait pas réussi à le faire, le policier aurait pu être tué.

Il a déclaré aux jurés de l'Old Bailey: "Cette affaire concerne une attaque à la machette sauvage menée par l'accusé contre un agent de police lors de ce qui aurait dû être un arrêt de routine de la camionnette blanche de l'accusé pour vérifier s'il était correctement assuré.

"À la suite de l'attaque, Stuart Outten, l'agent de police en question, a subi six blessures profondes à la tête avec des fractures multiples associées au crâne et deux blessures à la partie inférieure de son bras droit avec de multiples fractures des doigts." Les deux groupes de blessures ont dû être opérés.

"Malgré la férocité de l'attaque et la gravité des blessures qu'il avait déjà reçues, Pc Outten a réussi à décharger son arme Taser, ce qui a invalidé l'accusé et a mis fin à l'attaque.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *