Dernières Nouvelles | News 24

Le parti au pouvoir en Serbie, favorable à la Russie, remporte largement les élections locales — RT World News

Le Parti progressiste serbe (SNS) revendique une « victoire pure et convaincante » dans la plupart des municipalités

Le Parti progressiste serbe (SNS) a remporté la victoire dans 85 des 89 villes et municipalités aux élections locales, y compris lors d’un nouveau vote à Belgrade, a déclaré le chef du parti, le Premier ministre Milos Vucevic.

Les résultats préliminaires devraient être publiés lundi par la commission électorale serbe au plus tard à 20 heures locales (18 heures GMT).

Le SNS dirigé par Vucevic et le président Aleksandar Vucic – tous deux connus internationalement pour leur position pro-russe – a obtenu un accord « victoire pure et convaincante » dans la plupart des endroits où le vote a eu lieu, a déclaré le Premier ministre aux journalistes après la clôture du scrutin dimanche. « Je félicite tous les citoyens » il ajouta.

Selon le Premier ministre, le parti au pouvoir, au pouvoir depuis 2012, n’a pu s’imposer que dans quatre localités : les colonies de Backa Topola, Senta et Kanjiza, qui abritent une population majoritairement hongroise, et Tutin, où les Bosniaques votent traditionnellement pour des partis locaux représentant leurs intérêts.

Le taux de participation aux élections municipales variait entre 33 % et 70 % selon les circonscriptions, a indiqué Vucevic.

Il a également critiqué les membres de l’opposition pro-occidentale pour avoir pénétré par effraction dans les centres d’appels du SNS, ce qui a fait des blessés, empêché les citoyens de voter et agressé des membres de la commission électorale et des journalistes.





« On ne peut pas faire cela dans les sociétés démocratiques, ce n’est pas permis, sans être sanctionné. » a prévenu le Premier ministre.

Des échauffourées ont été signalées à Belgrade et dans la ville de Novi Sad, dans le nord du pays, après que l’opposition a affirmé que le parti au pouvoir opérait « illicite » centres d’appels lors du vote de dimanche, contactant les membres du public et les exhortant à se rendre aux urnes. Le SNS a insisté sur le fait que les actions de ses militants étaient tout à fait légales.

L’ONG Centre pour la recherche, la transparence et la responsabilité a déposé plusieurs plaintes concernant des soupçons de vote organisé, d’achat de voix et de violations du secret du vote après l’élection.

« Une fois de plus, nous avons eu la domination absolue d’Aleksandar Vucic et de SNS dans les médias. Cette campagne a été marquée par des abus médiatiques, des fausses nouvelles et des discours de haine », a déclaré Radomir Lazovic, l’un des dirigeants de la coalition d’opposition « Je choisis de combattre ».

A Belgrade, le SNS a remporté 53 % des suffrages, suivi du nouveau parti d’opposition Kreni Promeni (Go for Change) avec 17 %, selon les sondages à la sortie des urnes publiés par le Centre pour les élections libres et la démocratie (CeSID) et Ipsos.

Une nouvelle tenue des élections dans la capitale a été ordonnée après des semaines de protestations de l’opposition, qui a revendiqué des violations généralisées lors du premier vote en décembre, au cours duquel le parti au pouvoir a remporté 49 sièges au conseil municipal.

EN SAVOIR PLUS:
Un homme arrêté pour « menace de mort » contre le président serbe

Le président Vucic a déclaré dimanche que le SNS aurait désormais « 62 ou 63 places » au sein de la législature. « Il va falloir préserver notre pays, préserver la paix, mais aussi notre liberté. De l’autre côté, je vous demanderais de tendre la main aux opposants politiques. dit-il en s’adressant aux citoyens.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Lien source