Le Parlement européen exigera que les législateurs et le personnel présentent un laissez-passer Covid valide avant d’entrer – rapports

La mesure entrera en vigueur mercredi après qu’une majorité de vice-présidents du Parlement européen ont soutenu l’exigence d’un laissez-passer Covid pour limiter le risque de propagation du virus, a confirmé un e-mail envoyé par le bureau de l’UE, vu par POLITICO.

La décision de Klaus Welle, le secrétaire général du Parlement européen, d’approuver l’exigence du laissez-passer Covid a suscité une certaine opposition de la part des députés européens, qui ont suggéré qu’il s’agissait d’un « enfreindre » de leurs droits fondamentaux.

« À notre connaissance, le Parlement européen serait le premier en Europe à mettre en œuvre une telle mesure », a déclaré un groupe de députés européens dans une lettre au président du Parlement européen David Sassoli.

« Cela violerait un principe très fondamental dans une maison démocratique : jamais un élu, ayant rempli toutes les obligations légales, ne devrait être empêché d’entrer au Parlement » François-Xavier Bellamy du PPE, Michèle Rivasi des Verts, Virginie Joron du groupe Identité et Démocratie et Anne-Sophie Pelletier de La Gauche, entre autres, ont déclaré.

L’e-mail annonçant la restriction intervient alors que l’État membre de l’UE, la Slovaquie, aurait été contraint d’annuler une session parlementaire après qu’un législateur a été testé positif pour Covid. La législature slovaque aurait été ajournée jusqu’au 2 novembre suite à l’infection confirmée d’un membre de la coalition au pouvoir.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *