Dernières Nouvelles | News 24

Le pape François aurait utilisé un terme péjoratif pour désigner les homosexuels

  • Auteur, Alem Maqbool
  • Rôle, Rédacteur en chef des religions de la BBC

Le pape François aurait utilisé un langage extrêmement désobligeant lors d’un incident qui pourrait avoir un impact profond sur la façon dont son attitude envers les homosexuels est perçue.

Interrogé lors de la Conférence épiscopale italienne si les hommes homosexuels devraient désormais être autorisés à se former au sacerdoce tant qu’ils restent célibataires, le pape François a répondu que non.

Il aurait ensuite continué en disant en italien qu’il y avait déjà, dans l’Église, trop d’air de frociaggine.

Bien qu’il s’agisse d’une réunion à huis clos, les propos rapportés par le pape ont d’abord été transmis au site d’investigation italien Dagospia.

D’autres agences de presse italiennes ont depuis confirmé les propos du pape en citant de nombreuses sources.

Les propos tenus par le pape lors de cette réunion privée ont été choqués, d’autant plus qu’il a souvent parlé publiquement de respect envers les homosexuels.

Les partisans progressistes du pape soutiennent depuis longtemps que même si les droits des homosexuels ont peu changé dans le catholicisme, le pape François a changé le ton de l’attitude de l’Église.

Interrogé sur les homosexuels au début de son pontificat, il a fait la une des journaux en répondant : « Qui suis-je pour juger ?

Certains avaient commencé à penser qu’il préparait le terrain pour permettre à terme aux hommes homosexuels de se former au sacerdoce, à condition qu’ils restent célibataires comme les autres prêtres.

Non seulement il a rejeté cette affirmation en termes non équivoques lors de la conférence, mais certaines agences de presse rapportent qu’il a utilisé un langage désobligeant à plusieurs reprises.

L’italien n’est pas la langue maternelle du pape et il a déjà commis des erreurs dans le passé.

Néanmoins, certains médias rapportent que le pape a également déclaré que les homosexuels devaient être expulsés des séminaires, qu’ils agissent selon leurs tendances sexuelles ou non.

Le Vatican n’a pas encore commenté la question.


Source link