Le ministre tchèque des Affaires étrangères convoque l’ambassadeur du Royaume-Uni dans une affaire de racisme après qu’un footballeur noir a été « hué par un stade plein d’enfants » à Prague

Le vice-Premier ministre tchèque Jan Hamacek a demandé au ministre des Affaires étrangères Jakub Kulhanek, qui a maintenant été réalisé, de « arrêter immédiatement de telles attaques » tout en insistant sur le fait que les Tchèques ne sont ni racistes ni « fruit pourri. »

Hamacek a retweeté une explosion du conseiller pour l’égalité et la diversité de la FA écossaise, Marvin Bartley, qui a écrit : « Le pire dans les scènes à Prague hier soir, c’est que je ne suis pas du tout choqué ! »

Bartley faisait référence à ce qui s’était passé lors de la défaite 1-0 des Rangers contre Sparte dans la capitale tchèque, où Glen Kamara a été hué tout au long du match par un soutien à domicile qui contenait quelque 10 000 enfants après avoir pris le genou, et a finalement été expulsé dans le 74e minute pour un deuxième carton jaune.

Indirectement d’accord avec Bartley, le manager des Rangers Steven Gerrard a fait remarquer qu’il était « extrêmement déçu mais pas surpris » au comportement et a ajouté que « il faut faire plus » pour freiner de tels incidents.

« Ce n’est en aucun cas la faute des ENFANTS parce qu’ils se comportent d’une manière qu’ils voient les adultes faire/encourager », continua Bartley.

« Quelle chance ont-ils lorsqu’ils sont placés dans un bol avec des fruits pourris ? » il a signé, à côté d’un emoji pouce vers le bas à côté du nom de l’UEFA et d’une photo de quelques fraises bien après leur date de péremption.

C’est sur ces propos que Hamacek s’est offusqué, alors que dans le même temps le buteur du vainqueur à la 29e minute, David Hancko, affirmait que l’ambiance à l’intérieur du stade Letna était « excellent » et « positif » et croyait que les enfants « Je n’oublierai pas ce soir-là pendant longtemps. »

Tweetant sur l’incident, le ministre tchèque des Affaires étrangères Kulhanek a écrit : « Assez ! Les insultes délibérément répandues et dégoûtantes contre les enfants tchèques dans les médias et sur Internet n’appartiennent pas au football et encore moins aux bonnes relations entre deux pays. »

RT

Le manager des Rangers, Gerrard, a confirmé que les Rangers avaient déjà mis les roues en mouvement avec une plainte officielle auprès de l’UEFA, et a déclaré que la seule façon d’éradiquer le racisme serait de faire davantage pour s’attaquer au problème.

Mais tout comme Hamacek, Sparte est passé sur la défensive en disant qu’ils « défendra fièrement nos enfants ».

De plus, ils ont demandé aux Rangers de « faire leur part pour arrêter l’atmosphère xénophobe dirigée vers nos enfants, notre beau pays et ses habitants. »

C’est la deuxième fois en un peu plus de six mois que Kamara est victime d’abus de la part d’une équipe basée dans la capitale tchèque.

En avril, le défenseur du Slavia Prague Ondrej Kudela a reçu une suspension de 10 matches pour avoir prétendument chuchoté « langage raciste » dans l’oreille de l’international finlandais, Kamara étant puni d’une suspension de trois matches pour l’avoir attaqué dans le tunnel.

Kudela a nié les allégations et a été soutenu par des responsables et un certain nombre de ses coéquipiers.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments