Le ministre australien de la Défense « blessé » par un tweet moyen remporte une bataille judiciaire

Un tribunal australien a accepté d’attribuer 25 000 $ (35 000 $ AU) au ministre de la Défense Peter Dutton mercredi pour le bref message sur Twitter, bien en deçà de la limite maximale autorisée par la loi, car le juge a déterminé que le fonctionnaire avait été diffamé, mais pas d’une manière qui impacté sa vie de tous les jours.

Bien que le tweet en question « était sans aucun doute une diffamation grave », Dutton « n’a pas prétendu avoir subi des conséquences plus graves en raison de la publication du tweet ou même que sa blessure et sa détresse avaient continué jusqu’à la date du procès », Le juge Richard White a déclaré dans sa décision.

LIRE LA SUITE: « Envoûtante désemparée » : le chef de la défense australien rôti pour des tentatives ignobles de frapper son homologue coréen (VIDEO)

Publié à l’origine en février par le militant de l’immigration Shane Bazzi et montré plus tard à Dutton par l’un de ses collaborateurs, le tweet supprimé depuis a dénoncé le ministre comme un « apologiste du viol ». L’activiste a partagé un article de 2019 dans lequel Dutton a été cité comme disant que certains réfugiés prétendant être des victimes de viol étaient simplement « l’essayer » suggérant qu’ils mentaient pour obtenir l’asile en Australie.

Bien que Dutton ait indiqué qu’il connaissait bien le « de la politique brutale » il a dit que le tweet en question l’avait laissé tellement « profondément offensé » qu’un procès était en règle.

Bazzi, pour sa part, a réagi à la décision avec déception dans un autre tweet mercredi après-midi – celui-ci un peu plus long que six mots.

« Nous sommes très déçus du résultat. Nous prendrons le temps d’examiner nos options. Merci pour tout votre soutien et votre solidarité. l’activiste a écrit, ajoutant « Je vous demande de respecter ma vie privée pour le moment. »

Vous pensez que vos amis seraient intéressés ? Partagez cette histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *