Skip to content

Le ministère de la justice a déposé un mémoire d'ami de la cour vendredi, demandant instamment à la Cour suprême d’entendre l’appel du président Trump dans le but de protéger ses archives financières. M. Trump tente de bloquer une assignation à comparaître des procureurs de Manhattan qui obligerait son cabinet comptable à remettre sur huit ans ses déclarations de revenus personnelles et d'entreprise.

Le mémoire n’a pas adopté la position générale adoptée par les avocats personnels de M. Trump dans une pétition déposée la semaine dernière – qu'il est à l'abri d'une enquête criminelle tant qu'il reste en poste. Dans son mémoire, le ministère a plutôt déclaré que les tribunaux devraient exiger que les procureurs se conforment à une norme plus exigeante avant d’être autorisés à obtenir les informations.

Le mémoire a pris la peine de dire que la participation du ministère à l’affaire n’était pas inhabituelle, notant que celui-ci avait déjà déposé des mémoires d’amis du tribunal cas dans lequel les présidents Richard M. Nixon et Bill Clinton avaient revendiqué l'immunité dans des poursuites civiles.

"Les États-Unis ont un intérêt substantiel à protéger le bureau du président ainsi que les pouvoirs et devoirs conférés à ce bureau", a précisé le mémoire. "Les États-Unis ont également un intérêt substantiel à protéger l'autonomie du gouvernement fédéral contre une éventuelle ingérence de la part des États."

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *