Skip to content

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador réfléchit à l’idée de demander l’aide des Nations Unies pour récupérer des artefacts indigènes antérieurs à l’arrivée des explorateurs européens conservés dans des musées à l’étranger.

«J’envisage sérieusement de présenter une initiative aux Nations Unies pour le retour de ces pièces patrimoniales dans leurs villages d’origine», Lopez Obrador a déclaré lors d’une conférence de presse lundi.

L’exposition des artefacts dans les musées européens est une relique durable de la «politique colonialiste», a soutenu le président, communément appelé AMLO.

Aussi sur rt.com

Des membres du Congrès américain accusés d’avoir tenté de convaincre le Royaume-Uni de renvoyer Elgin Marbles en Grèce

Plus tôt ce mois-ci, AMLO a contacté les musées européens pour leur demander d’emprunter les artefacts préhispaniques afin qu’ils puissent être exposés l’année prochaine lors de la commémoration du 500e anniversaire de la destruction de l’Empire aztèque par les conquistadors espagnols. Les Espagnols ont en grande partie détruit la capitale de l’empire, Tenochtitlan, après un siège en 1521, construisant Mexico sur les ruines et décimant la population indigène.

Les institutions européennes, cependant, n’étaient pas tout à fait désireuses de renvoyer les artefacts au Mexique. Si certains musées n’ont pas encore répondu à la demande, d’autres ont cité diverses raisons techniques pour la refuser. Le Weltmuseum de Vienne, par exemple, a refusé de se séparer de la coiffe de plumes qui aurait été portée par l’empereur aztèque Moctezuma, insistant sur le fait que la pièce était «Trop fragile» et ne peut donc pas être déplacé.

Aussi sur rt.com

Le Mexique envisage de faire appel à l’aide de l’ONU pour rapatrier des objets précolombiens des musées étrangers
L’Inde dit au musée d’Oxford de remettre l’idole de bronze “ volée ” du XVe siècle

En plus de rechercher les anciens artefacts, Lopez Obrador a également dirigé un mouvement appelant les Européens à s’excuser auprès des peuples autochtones de la région. Plus tôt ce mois-ci, il a envoyé une lettre au pape François, exhortant le pontife à s’excuser pour les crimes commis lors de la conquête des Amériques au XVIe siècle.

«L’Église catholique, la monarchie espagnole et le gouvernement mexicain devraient présenter publiquement des excuses pour les atrocités offensives subies par les peuples autochtones», dit la lettre.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!