Alors que les dirigeants de tous les horizons politiques se précipitaient pour condamner l’attaque, Paul Pelosi a subi une intervention chirurgicale pour réparer une fracture du crâne.