Skip to content

TOKYO (Reuters) – Le marathon féminin aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 et toutes les marches ont été reprogrammés, à la suite de la décision controversée prise en octobre de déplacer les événements de la capitale à 800 km au nord de la ville de Sapporo.

Le marathon de Tokyo 2020 et les épreuves de marche après le déménagement de Sapporo

DOSSIER DE PHOTO: Une femme portant le yukata ou un kimono d'été décontracté passe devant les anneaux olympiques montrés dans le district de Nihonbashi à Tokyo, au Japon, le 5 août 2019. REUTERS / Issei Kato

Les organisateurs de Tokyo 2020 ont annoncé mercredi la réorganisation du programme, à la suite de discussions avec le Comité international olympique et World Athletics, afin d'alléger le fardeau des Comités Nationaux Olympiques et des athlètes se rendant dans le nord du Japon.

Cela signifie maintenant que toutes les épreuves de marathon et de marche doivent se dérouler sur quatre jours consécutifs, du 6 au 9 août, le marathon masculin restant le dernier jour des Jeux, comme le veut la tradition.

"La santé et le bien-être des athlètes sont toujours au cœur de nos préoccupations, et la décision de déplacer les marathons et les marches à Sapporo montre à quel point nous prenons ces préoccupations au sérieux", a déclaré Kirsty Coventry, présidente de la commission des athlètes du CIO, dans un rapport.

Les deux marathons commenceront à 7h00 heure locale (22h00 GMT). Le marathon féminin était initialement prévu pour le 2 août.

En octobre, le CIO a surpris les organisateurs des Jeux en annonçant que le marathon, l’un des événements les plus prestigieux des Jeux olympiques et particulièrement apprécié au Japon, serait transféré dans la ville de Sapporo, dans le nord du Japon, afin d’éviter les chaleurs estivales de Tokyo.

Les températures à Tokyo en juillet et en août, lorsque la ville accueillera les Jeux, dépassent régulièrement les 30 degrés Celsius avec une humidité élevée qui ajoute à l’inconfort.

En outre, les organisateurs voulaient que les Comités Nationaux Olympiques (CNO) se rendent aussi facilement que possible à Sapporo.

"Il y a des pays avec la même personne (entraîneurs et officiels) prenant en charge le marathon et la marche, ou la même personne prenant en charge les épreuves masculines et féminines", a expliqué mercredi le directeur général de Tokyo 2020, Toshiro Muto.

«Ils (devraient) faire des allers-retours (si le marathon et la marche sont organisés selon un horaire séparé) … et cela engendre des coûts supplémentaires.

"Donc, il y avait une demande de rendre le calendrier aussi consécutif que possible."

La décision d’octobre n’a pas été bien accueillie par les organisateurs, qui avaient déjà planifié de manière exhaustive les événements, y compris une série de mesures de refroidissement pour les athlètes, ni avec le gouverneur de Tokyo, qui a accepté à contrecoeur de se déplacer.

Lorsque les Jeux olympiques d’été de Tokyo ont été organisés en 1964, les Jeux d’été ont eu lieu en octobre – une option qui n’était plus possible en raison des programmes sportifs internationaux. Les Jeux de l’année prochaine se dérouleront du 24 juillet au 9 août.

Reportage de Jack Tarrant et Hideto Sakai; Reportage complémentaire de Karolos Grohmann à Lausanne, édité par Jacqueline Wong et Christian Radnedge

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *