Le maire de Vancouver déclare que le gouvernement fédéral et la Colombie-Britannique doivent augmenter le financement des sans-abri

La date limite pour démanteler un campement le long de la rue Hastings à Vancouver est passée sans grand changement, mais le maire de la ville dit qu’il a contacté les gouvernements fédéral et de la Colombie-Britannique pour un financement urgent et d’autres soutiens.

Le chef des pompiers de Vancouver, Karen Fry, a émis un ordre de sécurité le mois dernier pour retirer les tentes et les structures sur le trottoir de la rue dans le Downtown Eastside, et la rue devait être dégagée mercredi.

Le maire Kennedy Stewart a déclaré dans un communiqué que depuis l’ordonnance, la ville a augmenté les ressources pour les personnes vivant dans la rue, notamment en créant un espace pour ranger les effets personnels, le nettoyage des rues, l’accès aux toilettes et les services de soutien par les pairs.

Cependant, dit Stewart, pendant que la ville assemble ces supports, les opérations nécessitent des investissements importants de la part des niveaux supérieurs du gouvernement.

Il dit avoir parlé cette semaine avec le nouveau ministre du Logement de la Colombie-Britannique, Murray Rankin, de la manière dont la ville et la province peuvent coordonner leurs approches pour connecter les résidents non protégés au logement.

Stewart dit qu’il a également contacté le gouvernement du Canada pour demander un financement supplémentaire urgent pour le logement.

“Vancouver abrite une importante population de sans-abri depuis le début d’un décompte officiel des sans-abri en 2005 et la pandémie n’a fait qu’empirer les choses, obligeant les trois niveaux de gouvernement à se réunir pour prendre des mesures concertées et soutenues”, a déclaré Stewart dans le communiqué.

– La Presse Canadienne