Le Hezbollah réussit un coup de presse en fournissant gratuitement du carburant iranien

La livraison a été calibrée pour garantir qu’aucune goutte n’entre en contact avec des entités ou des employés du gouvernement, évitant ainsi des sanctions américaines contre le Liban qui pourraient être déclenchées si le gouvernement était impliqué dans l’importation de pétrole iranien. Le carburant a été expédié par un pétrolier iranien vers le port syrien de Baniyas, qui est déjà sous sanctions américaines, puis chargé sur des camions appartenant à une société appartenant au Hezbollah, al-Amana, qui est également sous sanctions. Il a ensuite été conduit à travers des routes de contrebande vers le Liban, évitant les postes de douane officiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *