« Le handicap stimule l’innovation »

Cet article fait partie de la newsletter On Tech. Voici un recueil de colonnes passées.

Aimez-vous les livres audio? « Vous avez des aveugles à remercier pour cela », a déclaré Catherine Kudlick, directeur du Paul K. Longmore Institute on Disability à l’Université d’État de San Francisco.

Le parrain du livre lu à haute voix dans les écouteurs de votre smartphone était Livres parlés, les enregistrements développés dans les années 1930 aux États-Unis pour les personnes malvoyantes comme alternative au braille.

J’ai discuté de l’histoire des livres audio avec le Dr Kudlick, qui se dit « imparfaitement aveugle », et d’autres experts parce que, eh bien, j’adore écouter des livres. Mais c’est plus que ça. Les livres audio sont un excellent exemple d’une technologie développée par ou pour les personnes handicapées qui nous a tous aidés. Ils nous rappellent que les personnes handicapées ne sont pas une invention après coup mais des acteurs clés.

« Le handicap est le moteur de l’innovation. C’est indéniable », a déclaré Joshua Miele, un concepteur de technologie adaptative aveugle qui a récemment été nommé récipiendaire de la bourse « génie » de la Fondation MacArthur.

« Presque toujours, lorsque vous trouvez quelque chose de vraiment cool pour les personnes handicapées », m’a dit le Dr Miele, « cela se retrouvera dans le grand public d’une manière merveilleuse et rendra la vie meilleure.

Permettez-moi de revenir rapidement histoire des livres audio: Robert Irwin, l’ancien directeur exécutif de la Fondation américaine pour les aveugles, a dirigé un programme dans les années 1930 pour développer des enregistrements sur gramophone de narrateurs lisant des livres à voix haute, selon Moulins de Mara, un professeur de l’Université de New York dont l’expertise comprend les études sur le handicap.

À l’époque, seulement environ 10 à 20 % des Américains aveugles, y compris les anciens combattants qui ont perdu la vue pendant la Première Guerre mondiale, pouvaient lire le braille. Le gouvernement américain a aidé à financer des tourne-disques pour les personnes aveugles ou malvoyantes, et les livres parlés ont été distribués dans les bibliothèques publiques.

Les livres audio commerciaux ont commencé à décoller après la Seconde Guerre mondiale, et chaque génération de formats audio – cassettes, CD et maintenant applications pour smartphone – a rendu l’écoute de livres plus pratique.

(Note latérale : le Dr Mills a déclaré que certaines personnes ayant une déficience visuelle ont piraté leurs tourne-disques pour accélérer les livres parlés, et que cette lecture de vitesse auditive a influencé l’audio technologie d’allongement du temps. Si vous aimez écouter votre podcast ou livre audio préféré à double vitesse, vous avez aussi des personnes malvoyantes à remercier pour cela.)

Cette histoire renverse le script sur le nombre d’entre nous qui imaginent la conception de produits. Nous sommes peut-être plus familiers avec les technologies conçues pour le grand public et qui, par adaptation ou accidentellement, deviennent également utiles à certaines personnes handicapées. Les smartphones sont comme ça.

Mais d’autres technologies qui sont aujourd’hui relativement largement utilisées existent à cause des personnes handicapées. L’inventeur et futuriste de la Silicon Valley Ray Kurzweil a développé plusieurs technologies, y compris les précurseurs des logiciels de synthèse vocale tels que Siri, avec la Fédération Nationale des Aveugles.

Les appareils auditifs étaient l’un des premiers terrains d’essai commerciaux pour les puces informatiques qui sont maintenant dans tout, des avions de chasse à votre réfrigérateur. Et ce n’est pas strictement une technologie telle que nous l’imaginons, mais le Dr Miele a également mentionné que les bordures de trottoirs ont été développées pour les personnes qui utilisent des fauteuils roulants et se sont avérées utiles pour de nombreuses autres personnes.

Livres parlés existe toujours aujourd’hui. Mais le Dr Mills a dit que lecteurs d’écran – les descendants de la conception de Kurzweil qui scannent le texte numérique et le prononcent à haute voix ou le convertissent en braille – ont rendu les livres parlés et les livres audio un peu moins populaires auprès de ses étudiants aveugles.

Il semble approprié qu’une technologie initialement conçue pour les personnes aveugles ait été partiellement évincée par une autre.

Lectures complémentaires :

  • Un support de téléphone bon marché a finalement permis à Claire Perlman, étudiante diplômée du Hunter College, d’utiliser un smartphone depuis un fauteuil roulant.

  • L’État de San Francisco accueille le Festival du film sur le handicap Superfest du 15 au 17 octobre. Vous pouvez acheter un pass ici pour regarder les films en ligne. (Le Dr Kudlick a mentionné un court métrage sur les cafards qui semble intrigant.)

  • D’après l’opinion du New York Times : « Nous devrions essayer d’éradiquer la stigmatisation qui entoure la perte auditive. »

  • Consultez la série d’articles et d’essais du Times sur l’influence de l’Americans With Disabilities Act.

  • Et The Times recherche des personnes qui aiment écouter des podcasts pour nous aider à tester un nouveau produit audio. Visite nytimes.com/audio pour rejoindre la bêta.


Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments