Skip to content

Le groupe de campagne Anti-Brexit People’s Vote, dominé par Alastair Campbell et Lord Mandelson, "se fait déchirer par une lutte acharnée"

  • La campagne de vote populaire contre le Brexit "est déchirée par des querelles internes"
  • Les e-mails divulgués au Mail on Sunday révèlent une profonde division dans la campagne
  • Une faction a organisé hier la Marche pour le changement au centre de Londres
  • Mais l'autre camp veut se concentrer sur la mise en place d'un autre référendum sur l'UE

La campagne anti-vote du Brexit, qui appelle à un deuxième référendum sur l’Europe, est en train d’être déchirée par une lutte acharnée, a-t-on affirmé hier soir.

Une faction, y compris celles qui ont organisé hier la Marche pour le changement au centre de Londres, reste ouvertement aux Restes.

Mais l’autre camp, dominé par les anciens médecins de file du parti travailliste Alastair Campbell et Tom Baldwin, ainsi que l’ancien ministre du Cabinet, Lord Mandelson, veulent se concentrer sur la tenue d’un second référendum, la raison initiale de la mise en place de la campagne.

Le groupe de la campagne Vote des citoyens "est déchiré par des conflits internes amers"

L’autre camp, y compris le ministre du Cabinet, Lord Mandelson (ci-dessus), veut se concentrer sur la tenue d’un deuxième référendum, raison initiale de la mise en place de la campagne.

Les courriels divulgués à The Mail dimanche révèlent une scission profonde.

Une source au sein de la campagne de coalition a affirmé que Baldwin et un autre responsable, Tony Blair, organisaient régulièrement des réunions dans les coulisses et que l'ancien Premier ministre avait contribué à amasser entre 2 et 3 millions de livres sterling.

Dans un courriel fâché envoyé le 25 avril par six militants de premier plan, y compris la journaliste Baronne Wheatcroft, à la direction du People’s Vote, ils ont exprimé leur extrême préoccupation que des camps séparés aient émergé à son siège de Millbank.

Le groupe de la campagne Vote des citoyens "est déchiré par des conflits internes amers"

Le groupe de la campagne Vote des citoyens "est déchiré par des conflits internes amers"

Une faction est considérée dominée par Alastair Campbell (à gauche) et Tom Baldwin

Le groupe de la campagne Vote des citoyens "est déchiré par des conflits internes amers"

La campagne anti-vote du Brexit, qui appelle à un deuxième référendum sur l’Europe, est en train d’être déchirée par une lutte acharnée, a-t-on affirmé hier soir. Une faction, y compris celles qui ont organisé la Marche pour le changement d'hier au centre de Londres, ci-dessus, reste ouvertement

"Il n’ya pratiquement aucun signe de coopération et d’unité qui ont fait de la campagne du Vote du peuple l’un des efforts les plus réussis de la récente histoire politique britannique."

Écrivant avant les élections européennes de mai, ils ont décrit la campagne comme «inutilisable».

La chaîne de courrier électronique, partagée par une douzaine de personnalités, a ensuite donné lieu à un échange hostile le 28 avril entre l'ancien journaliste de FT, Hugo Dixon et M. Campbell.

M. Dixon, vice-président de la campagne électorale, était clairement mécontent que ni lui ni son président, le gourou des relations publiques Roland Rudd, n’aient été consultés au sujet de la nomination du protégé de Campbell, Tom Baldwin, au poste de directeur des communications.

Campbell a répondu: "Hugo – pardonnez-moi si je mets votre courrier électronique dans le département" vouloir détruire les autres "," vivre "."

Le groupe de la campagne Vote des citoyens "est déchiré par des conflits internes amers"

Une source au sein de la campagne de coalition a affirmé que Baldwin et un autre responsable, Tony Blair, organisaient des réunions régulières dans les coulisses et que l'ancien Premier ministre avait contribué à amasser entre 2 et 3 millions de livres sterling.

Un porte-parole de People’s Vote a déclaré: «M. Blair et des hauts responsables de différents partis ont participé à des collectes de fonds pour Open Britain, l’une des organisations participant à la campagne People’s Vote. Mais la grande majorité de nos revenus provient de petits dons en ligne. »

Un porte-parole de M. Blair a déclaré: "Il a participé à des collectes de fonds mais n’a pas aidé à augmenter les montants que vous proposez."

Des milliers de personnes ont participé à la marche d’hier, contre 700 000 lors d’un vote populaire en octobre dernier.

Publicité

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *